Le Real se sort du piège d'Eibar

le
0
Le Real se sort du piège d'Eibar
Le Real se sort du piège d'Eibar

En grande difficulté en première mi-temps, le Real l'a emporté (0-2) face à une surprenante équipe d'Eibar, grâce à un but de Bale et un penalty de Ronaldo. Les hommes de Benítez sont troisièmes, à deux points de l'Atlético de Madrid.

Real Madrid CF – SD Eibar

Buts : Bale (43ème) et Ronaldo (82ème) pour le Real Madrid

Dans le décor pittoresque d'Ipurúa, ses 6260 places, ses allures d'antre propre au football du dimanche, tout peut arriver. On joue la quarante-troisième minute de jeu d'un match dominé par Eibar, quand Gareth Bale s'élève dans la surface, et transforme l'offrande de Luka Modrić en but salvateur. Le Gallois, très critiqué, et qui n'avait plus marqué depuis le 29 août en Liga, sort le Real du piège basque. L'ancien joueur de Tottenham fait oublier les polémiques sur son vrai poste et se rassure enfin. Cette victoire offre aussi un énorme soulagement à un Rafael Benitez dans le collimateur des supporters de la Casa Blanca. Après un match laborieux et un penalty offert à Ronaldo, le Real se retrouve à deux points de l'Atlético de Madrid. Eibar pourrait voir Valence – en cas de succès face à Séville – prendre la septième place du classement.

Les anciens de Tottenham brillent


"On ne va pas changer parce que c'est le Real. Nous avons procédé de la même manière face au Barça" en conférence de presse, José Luis Mendilibar affichait les ambitions de son équipe. Privé de Bastón, son meilleur buteur bléssé, Eibar se rue directement vers le but de Keylor Navas. Un premier corner, et déjà une frayeur pour la défense remaniée des Madrilènes. Sergi Enrich déclenche la première frappe dangereuse du match après une perte de balle de Modrić. Au quart d'heure de jeu, le Real répond enfin : Ronaldo rate son lob devant la sortie de Riesgo et Kovacić frappe au-dessus sur l'action qui suit. Modrić perd le ballon, et offre une grosse occasion au japonais Inui. Les vingt premières minutes sont marquées par la grande difficulté des hommes de Rafael Benítez à poser le pied sur le ballon et à enchainer les passes. Orphelin de la Benz', Cristiano Ronaldo tente de faire la différence seul, mais sans succès. Au milieu de terrain, les Basques étouffent totalement Modrić, Kroos, et un Kovacić totalement perdu. La demi-heure passe, et les contrôles ratés de Bale et les plaintes de Ronaldo sont plus nombreux que les occasions franches. À cinq minutes de la pause, Luka Modrić envoie une frappe…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant