Le Real se relance à Levante

le
0
Le Real se relance à Levante
Le Real se relance à Levante

Après le derby perdu ce week-end, le Real Madrid a su être patient pour assurer sa victoire à Levante, bon dernier de Liga (1-3). Un temps dans le dur, Cristiano Ronaldo aura mené son équipe vers les trois points. Le Real distance Villarreal.

Levante 1-3 Real Madrid

Buts : Deyverson (39e) pour Levante / Cristiano Ronaldo (30e), Marino (CSC, 38e) et Isco (91e) pour le Real

Le Real est tranquille quand la 39e minute de jeu survient. Les hommes de Zinédine Zidane viennent à l'instant de faire le break, de s'assurer un petit matelas de sécurité avant d'aller souffler aux vestiaires. Un semblant de sérénité commence à faire son apparition chez les Madrilènes, et quel que soit le classement général, cela rassure un peu. Mais trop peu. Sur l'engagement, Levante balance un ballon sur la défense à peine en place. Deyverson lutte dans les airs avec Pepe, puis la balle revient sur Rossi, plus malin que Casemiro à la récupération. Le Brésilien tombe, croit obtenir une faute après s'être laissé tomber. Il n'en est rien. Rossi prend le ballon et fixe Pepe pour offrir la réduction de l'écart à Deyverson sur un plateau. Le suspense est relancé, et le Real peut à nouveau se mettre à gamberger. Elle était courte, cette minute de répit.

Pepe fait de la résistance


Le coup de sifflet du démarrage de la rencontre est imminent, mais déjà, Casemiro et Keylor Navas se lancent dans des prières et autres incantations. Est-ce pour éloigner le mauvais esprit ? Est-ce pour demander une aide divine ? Au fond, personne ne le sait vraiment. Toujours est-il que, sur le papier, le Real Madrid n'est plus Décima, mais décimé. Seul Pepe, l'ancien porte-étendard merengue à l'époque du Mou, est là pour porter le brassard et représenter ce Real en plein doute. Dani Carvajal et Sergio Ramos suspendus, Marcelo, Modrić, Bale et Benzema blessés, le club royal se pointe dans la banlieue de Valence avec son nouveau buteur en pointe : Borja Mayoral, 18 ans et une poignée de minutes chez les professionnels. Le strass et les paillettes sont très, très loin. Le Real tâtonne en plein blizzard, c'est une évidence.

D'ailleurs, le début de la rencontre est symptomatique des déboires subis par…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant