Le Real peut toujours y croire

le
0

Le réveil a sonné tardivement pour les Madrilènes. Il leur aura fallu une heure pour mettre en marche le tableau d'affichage. Mais l'essentiel est sauf. Victoire 2 – 0.


R. Vallecano - R. Madrid
(0-2)

C. Ronaldo (67'), J. Rodríguez (73') pour Real Madrid.


On n'enfourne pas neuf buts tous les jours. Après la rouste infligée à Grenade ce week-end, les Madrilènes croyaient pouvoir mettre à genoux n'importe quelle équipe. Et ce, en un rien de temps. Mais ce mercredi soir, ils sont redescendus sur terre. Ils ont mis sous pression. Ils ont dominé. Longtemps. Avant de finalement faire céder le Rayo Vallecano. Mais ils n'ont jamais survolé cette vaillante et entreprenante équipe. Ils ont eu besoin d'une heure de jeu pour trouver la faille. Grâce à deux buts coup sur coup de Ronaldo et James.
Frustration
Des frappes en pagaille. Des tacles de tous les côtés. Des ouvertures en veux-tu en voilà. C'est peu dire que le match démarre sur les chapeaux de roue. Et le premier à se faire remarquer, c'est James Rodriguez. Le petit Colombien est à l'origine de la première étincelle. Un long centre "caviar" pour Ronaldo qui arrive à foutre sa reprise à côté dès les premières minutes de jeu. Les Madrilènes rentrent fort dans leur match. Ils multiplient les offensives. Mais ils n'arrivent pas à concrétiser. Bale croit même ouvrir le score à la 23e minute, en reprenant un nouveau long ballon, mais l'arbitre assistant lève le drapeau. Hors-jeu. Côté madrilène, la frustration est à son comble au bout des 45 premières minutes. Même constat pour le Rayo, bien dans son match, qui s'essaye plutôt de loin. Embarba, Manucho et Kakuta ne trouvent pas mieux que les gants de Casillas ou le panneau publicitaire. Embarba, encore lui, est à deux doigts de faire trembler les filets juste avant la mi-temps. Il reprend un bon centre fuyant au second poteau mais il tombe encore une fois sur un bon Casillas. Au Real la possession. Au Rayo l'intensité. Egalité à la mi-temps, c'est plutôt logique.
Délivrance
Le rythme ne faiblit pas au retour des vestiaires. Dès la 50e minute, Ronaldo s'échappe dans le dos des défenseurs. Il s'excentre côté gauche. Il tente de revenir sur son pied…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant