Le Real offre son premier test à Zidane

le
0
Le Real offre son premier test à Zidane
Le Real offre son premier test à Zidane

Pour son premier test au Santiago-Bernabéu, Zinédine Zidane a apprécié la prestation de ses poulains. Vainqueurs 4-2, ils franchissent l'obstacle Bilbao sans broncher et abordent leur huitième de finale de C1 face à la Roma avec le plein de confiance. C'est bieng.

Real Madrid CF 4-2 Athletic Bilbao

Buts : Cristiano Ronaldo (3e, 87e), James (37e) et Kroos (45e) pour le Real // Eraso (10e) et Elustondo (90e) pour l'Athletic

Entre la figue et le raisin, entre l'agréable et l'exaspérant, Zinédine Zidane en retient les trois points. Victorieux de l'Athletic Bilbao, et toujours dans la course vers une hypothétique Liga, le Real Madrid vient d'offrir un nouveau festival offensif au Santiago Bernabéu (4-2) que l'entraîneur marseillais se penche sur les errements de son XI lors des transitions défensives. Un visage schizophrénique qui n'empêche les Merengues de rassurer sur leur attractivité dans le jeu et une solidarité retrouvée malgré quelques oublis à la perte du cuir - et une expulsion injuste d'un Varane pas dans le coup. Ce constat vaut seulement pour le premier acte, puisque le second montre un visage plus gestionnaire du Real. Pour sûr, le huitième de finale aller qui attend la Casa Blanca à l'Olimpico de Rome en milieu de semaine accapare toute l'attention du provisoire second de Liga. Du côté de Marseille, justement, les inquiétudes, déjà grandes, n'ont pas diminué. Bien que battu, l'Athletic a longuement contrecarré les plans de batailles locaux. Une habitude depuis le début de saison qui fait des Leones le grand favori de son duel face à l'Olympique de Marseille.

Cristiano, première contre un gros


Sur le chemin qui le conduit de son vestiaire à sa guérite, Zinédine Zidane ressasse son seul titre national sous la liquette blanche. Pour sûr, les maillots rojiblancos de Beñat et Aduriz le renvoient à cette soirée de juin 2003, lorsque son Real s'adjuge la Liga suite à un succès à San Mamés. Treize ans plus tard, costard cintré sur le dos, le double Z rêve toujours d'un sacre merengue en championnat. Une chimère qui passe inévitablement par un succès face à l'Athletic Bilbao, et un énième pion décisif de Cristiano Ronaldo. Chahuté pour son rendement annuel, couvé par son nouveau mentor, le Portugais désosse Etxeita d'un crochet avant de mystifier Iraizoz d'une frappe en lucarne. En soi, un copie-coller de sa classique qui permet aux…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant