Le Real monte en puissance 4 contre Séville

le
0
Le Real monte en puissance 4 contre Séville
Le Real monte en puissance 4 contre Séville

Avec une BBC branchée sur la bonne fréquence, le Real Madrid domine le FC Séville et rend une copie propre (4-0). Avant de se mesurer au Barça la prochaine journée, les Madrilènes reviennent dans les pattes du voisin matelassier.

Real Madrid 4-0 FC Séville

Buts : Benzema (6e), Cristiano Ronaldo (64e), Bale (66e) et Jesé (85e) pour le Real

On joue la 27ème minute de jeu au Santiago Bernabéu. Le public madrilène siffle, mais ne vise cette fois-ci aucun de ses propres joueurs. Non, si les socios expriment leur mécontentement, c'est parce qu'ils estiment être victime d'une injustice. Pourtant, la faute est là : Raphaël Varane tire volontairement le maillot d'Adil Rami pour le rattraper dans son duel sans ballon, Rami s'écroule, penalty. Averti et coupable, Varane pense punir un Real jusque-là irréprochable. Kévin Gameiro s'avance pour tirer le penalty, Keylor Navas avance tout court devant sa ligne. San Keylor se signe et lève les bras au ciel : il vient de détourner la tentative de façon impeccable. Même dans un traquenard improbable, le Real peut compter sur son phare costaricien. Toujours une bonne nouvelle quand on envisage de gagner la Ligue des champions cette saison.

Benzema salue la France


Comme souvent lors des matchs de Real Madrid, les rounds d'observation sont en option. Et les options, la Maison Blanche s'en fiche pas mal. Au courant des contre-performances du FC Barcelone mais surtout de l'Atletico Madrid, les Blancos lâchent les chevaux via les cuisseaux de Gareth Bale. Côté sévillan, les offensives démarrent timidement, même si Benoit Trémoulinas tape la barre sur un centre trop vers le but. Les premières minutes sont madrilènes, et cela se ressent dès les premières minutes. Bale centre en première intention du droit, Karim Benzema se relâche sur sa demi-volée, c'est fluide, ça fait filoche (6e). Contre une équipe toujours à la recherche de sa première victoire à l'extérieur, le Real enclenche le rouleau compresseur. Avec sa BBC de nouveau réunie, le club royal retrouve sa force de frappe offensive. Par deux fois, Bale est proche de faire le break, mais le poteau puis un hors-jeu imaginaire l'empêche de gonfler ses statistiques malgré un début de match XXL.

[IFRAME…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant