Le Real Madrid irrité par Mourinho, mitigé pour Ancelotti

le
0
Le Real Madrid irrité par Mourinho, mitigé pour Ancelotti
Le Real Madrid irrité par Mourinho, mitigé pour Ancelotti

L'histoire d'amour entre José Mourinho et le Real Madrid est en train de se terminer de la pire des manières. Moins d'une semaine après la désillusion de la «Maison Blanche» en Ligue des champions, l'entraîneur portugais a réussi à se mettre à dos ses derniers soutiens au sein du vestiaire et dans les tribunes du stade Santiago Bernabeu. Ses dernières déclarations, notamment au sujet du gardien madrilène Iker Casillas, ont fait déborder un vase déjà bien rempli.

Vendredi dernier, en conférence d'avant match de Liga (34e journée contre Valladolid, samedi), José Mourinho a continué un jeu de questions-réponses en forme de testament, débuté mardi soir après l'élimination contre Dortmund en demi-finale de C1. «Quels regrets avez-vous ?», pose un journaliste espagnol. «De ne pas avoir fait venir Diego Lopez (arrivé cette hiver, ndlr) après ma première saison (donc à l'été 2011, ndlr)», répond le lusophone. Le malaise est palpable et le conflit Mourinho-Casillas prend encore une plus grande ampleur.

Si personne ne conteste la fiabilité de Diego Lopez dans les cages madrilènes, ils ne sont pas nombreux à comprendre pourquoi Casillas, double champion d'Europe et champion du monde avec l'Espagne, a été mis au ban(c). Un écart qui date du mois de décembre, soit bien avant sa blessure à la main, contractée en janvier. Depuis, et malgré l'aval du corps médical donné fin mars, «San Iker» n'a plus disputé une rencontre avec son club de toujours.

La solitude de Mourinho, stratégie volontaire ?

Sauf qu'il semblerait que la fin des réels objectifs sportifs du Real ait délié les langues au coeur du vestiaire. Pepe, pourtant considéré comme un fidèle du «Mou», a expliqué devant la presse que les déclarations du coach étaient «un manque de respect envers l'institution Casillas». Les socios du stade Santiago Bernabeu se sont aussi lâchés quelques minutes avant la victoire contre Valladolid (4-3)...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant