Le Real Madrid est en finale.

le
0
Le Real Madrid est en finale.
Le Real Madrid est en finale.

Le Real Madrid s'est imposé contre Cruz Azul en portant sa série à 21 victoires consécutives, et atteint donc la finale. Mais il peut aussi remercier Casillas, malgré l'ampleur du score (4-0).

Real Madrid/Cruz Azul : 4-0
Buts : Sergio Ramos (15e), Karim Benzema (36e), Gareth Bale (50e) et Isco (72e) pour le Real Madrid

On joue la 40ème minute. Sur un contrôle orienté, Pavone se joue de Sergio Ramos dans la surface. En retard, l'Espagnol accroche l'attaquant mexicain. Penalty. Le défenseur madrilène prend un jaune alors que Torrado se prépare à exécuter la sentence. Le milieu mexicain choisi de tirer sur sa gauche. Perdu. Casillas sent le coup et s'allonge pour repousser la tentative adverse. Cruz Azul, mené déjà par deux buts, a sans doute laissé passer sa chance de croire à l'impossible. A peine deux minutes plus tard, Illaramendi, qui remplace Modric blessé, envoie une offrande à Pavone sur une passe en retrait totalement manquée par le milieu espagnol. Là encore, Casillas remporte son duel. Profitant de l'hésitation de l'attaquant adverse, l'international espagnol parvient à dégager le ballon. Cette fois, c'est sûr. Cruz Azul a vraiment laissé passer sa chance. Le capitaine du Real a sorti le grand jeu et permis à son équipe de dérouler et de vivre une fin de match tranquille.
Le Real comme à la maison
A Marrakech, comme partout au Maroc, on est fan du Real. Du coup, quand les joueurs entrent sur la pelouse, un grand tifo se déploie dans les tribunes pour féliciter les Espagnols d'avoir remporté la "Decima". Sur le terrain, les leaders de la Liga montrent d'entrée qu'ils sont là pour gagner et donner du plaisir à un public qui entonne des "Ole, Ole" dès les premières passes des Madrilènes. Alignant son équipe-type, les Merengues font mal à la défense mexicaine. Ronaldo et Benzema manquent tour à tour d'ouvrir le score. Quelques minutes plus tard, c'est Ramos qui vient délivrer les siens. Sur une galette de Kroos sur coup franc, le défenseur du Real place sa tête et trompe un Corona qui se jette comme s'il en avait bu tout un pack. Peu de temps après, la Casa Blanca fait une nouvelle fois tourner la tête du portier adverse. Après un très bon travail de Carvajal sur le côté, Karim Benzema place sa tête pour le but du break. De l'autre côté du terrain, Cruz Azul ne démérite pourtant pas. Les Mexicains tentent d'exploiter au mieux leurs actions. Mais face à eux, il y avait un mur. Après la double parade de Casillas et le quart de finale remporté après prolongation contre les Western Sydney Wanderers (3-1), on se dit que...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant