Le Real Madrid dit non à la crise !

le
0
Le Real Madrid dit non à la crise !
Le Real Madrid dit non à la crise !

En donnant la leçon au Betis (1-6) le Real Madrid renoue avec la victoire après trois nuls consécutifs en Liga. Avec cette victoire, les hommes de Zinédine Zidane retrouvent leur fauteuil de leader de Liga, qu'ils partagent avec les madrilènes de l'Atlético.

Real Betis Balompié 1-6 Real Madrid CF

Buts : Cejudo (55e) pour le Betis // Varane (4e), Benzema (31e), Marcelo (38e), Isco (45e et 63e) et Ronaldo (78e) pour le Real

Tout était réuni pour que le Real Madrid vive une soirée compliquée. Un adversaire invaincu à domicile cette saison contre lequel ils ont fait nul l'an dernier à Benito Villamarín, les absences du capitaine Ramos, du génial Modric et du talisman Casemiro, ainsi qu'un moral en berne après les trois nuls de suite en Liga. Oui mais voilà, les Merengues en ont vu d'autres et ont tout simplement atomisé les Verdiblancos 6 à 1 afin de prouver que leur entraîneur, Zinédine Zidane, avait raison de dire après le nul face à Eibar : " Non, nous ne sommes pas en crise ! "

" French Connection " et tiki-taka


Leader ex-aequo avec l'Atlético avant la rencontre, le Real Madrid avait dégringolé à la quatrième place au coup d'envoi de la rencontre après les victoires du FC Séville, du Barça et des Colchoneros. Une place hors du podium qui n'a pas duré longtemps, Toni Kroos trouvant sur coup-franc Raphaël Varane qui ouvre le score de la tête (4e) pour la première fois en Liga depuis plus de cinq ans. Le début d'un long calvaire pour l'ancien gardien madrilène, Antonio Adan. Le Real Madrid domine en effet cette première mi-temps en multipliant les centres, mais Cristiano au-dessus (6e) et Bale sur le poteau (12e) n'arrivent pas à doubler la marque. Si les deux hommes manquent de réussite, ce n'est pas le cas de leurs coéquipiers. Benzema d'abord (31e), bien servi pas Kroos, puis Marcelo (38e), qui reprend de volée avec un peu de réussite une frappe contrée de l'attaquant français, trompent un Adan impuissant. Avant le chef d'oeuvre collectif. Corner mal tiré par le Bétis, une-deux Pepe-Kovacic qui avance avant de trouver Benzema. Le buteur français trouve Ronaldo à gauche qui centre au second poteau pour Pepe qui remet à Isco dans l'axe (45e). Magnifique.

L'orgueil sévillan et la délivrance de CR7

[BR…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant