Le Real et James répondent au Barça

le
0

Portés vers l'avant par une nouvelle reprise extraordinaire de James Rodriguez, le Real Madrid s'est imposé sans souffrir mais sans briller au Bernabéu contre Almeria (3-0). Les Madrilènes sont à nouveau à 2 points du Barça, à 4 journées de la fin.


R. Madrid - Almeria
(3-0)

J. Rodríguez (44'), C. Ronaldo (49'), Á. Arbeloa (85') pour Real Madrid


Le lendemain d'un nouveau chef-d'œuvre en six temps du Barça de Luis Enrique, le Real Madrid se devait de répondre à sa manière au Bernabéu. Pour ne pas lâcher les Catalans au classement, d'une part, et pour ne pas laisser à son rival le monopole du spectacle footballistique en Espagne. Après une victoire 3-0, la mission est partiellement accomplie : le Real a obtenu trois points sans souffrir et revient à deux points de la tête, mais les hommes d'Ancelotti n'ont que ponctuellement enchanté leur public. Un seul frisson, impressionnant, à la 44ème minute : rebond sur la défense d'Almeria, et reprise aérienne du gauche aux 25 mètres de James Rodriguez, en lucarne, qui rappelle forcément son chef d'œuvre du Mondial. Toujours privés de Modric et Benzema, mais guidés par un merveilleux Toni Kroos, les hommes de Carletto ont attendu la seconde période pour accélérer, notamment après l'entrée d'Isco.
Les courbes de Kroos, la flèche de James
Alors que le Bernabéu n'est pas encore rempli, mais que la minute de silence en hommage aux victimes du séisme au Népal est bien écoulée, c'est Almeria qui prend le contrôle de la première longue possession de la rencontre. Les Blancos laissent faire, puis accélèrent en deux fois sur deux longs ballons merveilleux de Toni Kroos : un premier centre de James en direction de Cristiano, tout court, puis un centre d'Arbeloa pour James, qui ne cadre pas sa tête. Les hommes d'Ancelotti prennent définitivement le contrôle du ballon au bout la 8ème minute, et les ballons dangereux se multiplient dans la surface andalouse. Une première frappe de Cristiano, une talonnade inspirée de Chicharito, mais c'est tout.

Les onze joueurs d'Almeria sont repliés dans leur camp et n'attaquent même pas les milieux madrilènes, attendant la moindre opportunité pour se jeter vers les cages de Navas. Un coup-franc de Cristiano Ronaldo vient frôler la transversale, mais rien de plus, alors que le…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant