Le Real déjà dans la bonne cour

le
0
Le Real déjà dans la bonne cour
Le Real déjà dans la bonne cour

Le Real Madrid, sérieux et appliqué, n'a pas manqué son entrée en lice en Liga sur la pelouse d'Anoeta. Une entame de match parfaite a permis aux joueurs de Zizou de prendre confiance, face à une Real Sociedad accrocheuse mais peu inspirée.

Real Sociedad 0-3 Real Madrid

Buts : Bale (1ère et 94ème), Asensio (40ème) pour le Real Madrid

On joue depuis une minute à Anoeta. Toni Kroos s'illustre par une somptueuse ouverture pour Dani Carvajal côté droit, lequel exécute un non moins beau centre pour trouver, entre les deux défenseurs centraux basques, Gareth Bale. La tête croisée du Gallois ne laisse aucune chance au portier de la Real, Gerónimo Rulli (0-1, 1ème). Pas de doute, le Real est déjà dans le ton de sa saison. Privé de nombreux cadres (Navas, Pepe, Modric, Cristiano Ronaldo et Benzema), ce premier déplacement avait pourtant tout l'air d'un traquenard. Mais impossible pour les Merengues de décevoir, pour la première rentrée en tant qu'entraîneur principal de Zinédine Zidane. Après avoir décroché la Supercoupe d'Europe le 9 août dernier contre le FC Séville (3-2), ses protégés débutent la saison sous les meilleurs auspices et répondent parfaitement à la large victoire du Barça face au Bétis (6-2).

Morata bute sur Rulli, pas Asensio


Après une ouverture du score des plus précoces, le Real tente rapidement d'étouffer la timide réaction basque, par un pressing de tous les instants qui porte ses fruits. La minute d'applaudissements du public en hommage à l'attaquant anglais Dalian Atkinson, passé par le Real aux débuts des années 1990 et décédé suite à une attaque cardiaque le 15 août dernier, stimule les siens, qui ne se montrent dangereux que sur les erreurs de relance madrilènes. Notamment celles d'un Sergio Ramos qu'on a rarement vu aussi emprunté techniquement. Mais l'ancien Madrilène revenu au pays, Illarramendi, ne profite pas de l'offrande pour égaliser.

Grâce à Kiko Casilla attentif, le Real s'en sort bien et se montre menaçant sur coups de pied arrêtés grâce à la botte d'un Toni Kroos des plus précieux. Dans un premier acte hâché et non sans déchet technique, les Merengues parviennent néanmoins à trouver Alvaro Morata, mais celui-ci bute à trois reprises sur un excellent Rulli. A peine rentré des JO, le jeune gardien de l'Albiceleste, prêté par Manchester City, n'est pas au bout de ses peines. C'est finalement le jeune Marco Asensio, sur une longue ouverture de…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant