Le Real de CR7 dégomme Osasuna

le
0
Le Real de CR7 dégomme Osasuna
Le Real de CR7 dégomme Osasuna

Tranquille pendant tout le match, le Real Madrid s'offre un succès facile contre le promu pamplonais (5-2). De quoi être optimiste avant de démarrer sa campagne pour remporter une seconde C1 consécutive.

Real Madrid 5-2 Osasuna

Buts : Ronaldo (6e), Danilo (40e), Ramos (45e), Pepe (56e) et Modrić (61e) pour le Real Madrid // Oriol Riera (64e) et David Garcia (77e) pour Osasuna

Pour faire tomber un gros poisson comme le Real Madrid, la recette doit être appliquée à la lettre : des kilos de talent, une dose de conviction, une cuillerée d'esprit d'équipe, un zeste de réaction et une pincée de chance. Cette chance, Osasuna était proche de la saisir à la 39e minute de jeu, quand la tête d'Unai Garcia tapait la barre transversale de Kiko Casilla. L'égalisation était toute proche, elle aurait pu donner une autre tournure à cette rencontre. Mais le conditionnel, le Real de Danilo s'en fout. Une minute plus tard, le latéral brésilien conclut l'action pour offrir le break aux Blancos. Osasuna cuit à feu doux, pendant que le Real se lèche les babines.

Bienvenido Cristiano


Sous le traditionnel Hala Madrid, le club meringue fête le grand retour de son roi, n'en déplaise à Felipe VI d'Espagne. Sorti en larmes du Stade de France, Cristiano Ronaldo est désormais prêt à réactiver la machine à pions avec ses jambes de feu. Le temps d'effectuer ses premières accélérations, le futur Ballon d'or met à mal le promu basque d'entrée de jeu. Un mouvement éclair de deux passes suffit au chevalier blanc pour ouvrir son compteur de la saison 2016-2017, et Gareth Bale joue le rôle de l'écuyer (6e). Pris au dépourvu, Osasuna doit rendre la pareille sous peine de prendre une fessée. Hélas, chaque offensive est anéantie par la solide arrière-garde madrilène, élément déclencheur de contre-attaques létales. Bien dans sa rencontre, le Real dégage une supériorité flagrante et malgré le grand soleil dans la capitale espagnole, les occasions pleuvent : Kroos, Bale ou encore Ramos sont proches de doubler la mise. C'est finalement à Danilo que revient le privilège de sceller la rencontre. Le mot de la fin de…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant