Le real brésilien s'apprécie, la baisse des taux sera plus lente que prévu

le
0

(AOF) - Confrontée à une inflation galopante ces dernières années, la banque centrale du Brésil n'avait plus abaissé ses taux d'intérêt depuis quatre ans. C'est dire que l'annonce hier soir d'une baisse de 25 points de base du Selic, ramené à 14%, est un événement même si tous les économistes interrogés s'y attendaient. Toutefois, l'assouplissement est resté limité dans l'attente de nouvelles preuves que l'inflation va bel et bien ralentir vers l'objectif de 4,5% fixé par l'institution. La banque centrale privilégie ce scénario mais anticipe toujours une inflation de 7% cette année.

Cette modération soutient le réal brésilien, qui s'apprécie de 0,26% à 0,31 dollar, au plus haut depuis août dernier, alors que de nombreux observateurs anticipaient une baisse plus franche du Selic, à 13,5%. "Cela signifie que le marché va devoir corriger ses anticipations d'un assouplissement rapide", a commenté Commerzbank.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant