Le real brésilien au plus bas, la banque centrale impuissante

le
0
LE REAL BRÉSILIEN TOMBE À UN PLUS BAS HISTORIQUE FACE AU DOLLAR
LE REAL BRÉSILIEN TOMBE À UN PLUS BAS HISTORIQUE FACE AU DOLLAR

SAO PAULO (Reuters) - Le real brésilien est tombé mercredi à un nouveau plus bas historique face au dollar américain, les craintes d'une dégradation des finances publiques, d'une aggravation de la crise politique et d'une détérioration de la demande chinoise de matières premières privant de toute efficacité les interventions de la banque centrale sur le marché des changes.

Alors que la monnaie nationale inscrivait un plus bas de 4,14 face au billet vert, la banque centrale a annoncé des opérations exceptionnelles de vente de swaps de change et de dollars pour tenter de la soutenir.

La faiblesse actuelle du real n'est pas un cas isolé: d'autres devises latino-américaines ont souffert récemment des inquiétudes pour la croissance mondiale.

Mais au Brésil, ce mouvement est amplifié par la crainte d'une crise politique grave si les députés adoptent, contre la volonté du gouvernement, des textes ouvrant la voie à une hausse des dépenses publiques.

Le Congrès a certes confirmé mercredi un veto de la présidente, Dilma Rousseff, sur l'un des textes concernés mais il a repoussé sine die ses votes sur deux autres dossiers.

Le real s'est désormais déprécié de 35% face au dollar depuis le début de l'année. Mercredi, il a terminé la séance en repli de 2,3%, à 4,1454 pour un dollar. La Bourse de Sao Paulo, elle, a abandonné 2%.

Le Brésil dispose de 370 milliards de dollars de réserves de change et n'envisage de puiser dans celles-ci pour le moment, a déclaré à Reuters une source proche des conseillers économiques de Dilma Rousseff.

Les opérations de swaps et de ventes de dollars, assorties d'accords de rachats à terme, n'affectent pas le montant de ces réserves, qui n'ont pas été utilisées pour soutenir le real depuis 2009.

Un responsable de la banque centrale a déclaré mercredi qu'aucun mouvement de sorties massives de dollars américains du pays n'avait été observé.

(Walter Brandimarte; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant