Le réacteur 1 de la centrale de Fessenheim remis en service

le
0
(Commodesk) Le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, est de nouveau en marche, depuis la nuit de samedi à dimanche, a annoncé EDF dans la journée de dimanche. L'unité de production était arrêtée depuis le 30 juillet, pour des travaux de maintenance, dont le remplacement d'un tiers du combustible. Huit mois après la catastrophe japonaise, les associations écologistes espéraient que cette interruption, de la plus ancienne des centrales françaises, soit définitive. En juillet, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait validé l'exploitation du site pour dix années supplémentaires, "sous réserve des évaluations complémentaires de sûreté (ECS), engagées à la suite de l'accident de Fukushima". Le second réacteur, quant à lui, ne fonctionne plus depuis début avril, pour cause de contrôle décennal de la sécurité de ses installations. L'ASN doit se prononcer d'ici à la fin de l'année 2012 sur sa "sûreté". De son côté, l'association "Stop Fessenheim" dénonce un manque de transparence de la part d'EDF et de l'ASN, qui n'ont pas communiqué avant le recouplage du réacteur 1 au réseau électrique. Or cette activité est devenue "un gouffre financier", en raison du "peu de disponibilité des réacteurs", qui nécessitent un entretien important. Et elle est "hautement dangereuse", notamment à cause de "chaudières à bout de souffle". Elle ne représenterait d'ailleurs qu'1,6% de l'électricité produite en France. La centrale nucléaire de Fessenheim compte deux réacteurs de 900 watts. Elle a été mise en service en 1977, la même année que celle de Fukushima-Daiichi.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant