Le rayonnement du cinéma français à l'international: des salles à Netflix

le
0
Le rayonnement du cinéma français à l'international: des salles à Netflix
Le rayonnement du cinéma français à l'international: des salles à Netflix

Avec le chiffre record de 41 films français projetés au Festival de Toronto, la France affiche "sa richesse" cinématographique mais pour Unifrance, "la visibilité des oeuvres doit encore être améliorée, de la salle jusqu'aux plateformes de VoD", type Netflix."Notre système est souvent attaqué mais ce n'est pas un hasard si on a autant de films à Toronto. De Céline Sciamma ("Bande de filles") à Cédric Jimenez ("La french" avec Jean Dujardin), notre réglementation permet à la production française d'exister", déclare à l'AFP Jean-Paul Salomé, le président de cet organisme chargé de la promotion du cinéma hexagonal dans le monde.Une bonne santé qui s'explique par la "diversité de la production et l'émergence d'une nouvelle génération de cinéastes" qui rencontrent leur public, poursuit la directrice générale d'Unifrance, Isabelle Giordano, venue également à Toronto.Les films français réalisent chaque année en moyenne 65 millions d'entrées dans les salles de cinéma dans le monde. En 2013, le chiffre est tombé à 50 millions. En 2012, il avait atteint 140 millions, un cru exceptionnel grâce à "Intouchables" et "The Artist"."Cette année à début septembre on atteint déjà les 65 millions", assure Isabelle Giordano qui remarque cependant que le niveau exceptionnel de 2012 est loin d'être atteint. Mais "c'est notre but", poursuit-elle en tablant notamment sur "Lucy", le carton de Luc Besson, sorti dans encore peu de pays, ou "Samba", nouveau film d'Eric Toledano et Olivier Nakache, auteurs d'"Intouchables", 32 millions d'entrées dans le monde en plus des 19,5 millions en France."Il reste toujours des zones géographiques où on a du mal à pénétrer. Même ici sur le marché nord-américain, il y a encore des marges de progression", dit-elle. La part de marché des films français ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant