Le Rayo et le maillot de la discorde

le
0
Le Rayo et le maillot de la discorde
Le Rayo et le maillot de la discorde

Ovni de Liga, le Rayo Vallecano est loin d'être un club comme les autres. Il l'a encore prouvé en dévoilant son deuxième jeu de maillot, où les couleurs de l'arc-en-ciel du mouvement LGBT sont la vedette. Une instrumentalisation démagogique pour de nombreux supporters rayistas.

À Madrid, le début du mois de juillet résonne comme une ode au respect. Et à la fête. Chaque année, les prémices de l'été renvoient la capitale espagnole à une fiesta arc-en-ciel. "L'orgullo gay", communément appelé gay pride, inonde les rues madrilènes pendant cinq jours. Pour la première fois de son histoire, la mairie, récemment remportée par Manuela Carmena et sa coalition d'indignés, s'est même parée du drapeau LGBT. À quelques kilomètres plus au sud, dans le quartier populaire de Vallecas, une autre institution a décidé de miser sur les couleurs arc-en-ciel : le Rayo Vallecano. En présentant ses nouveaux jeux de maillot de la saison 2015-16, le président rayista, Martin Presa, a fait jaser. Tandis que la première tunique renvoie toujours au cousin lointain de River Plate, le maillot extérieur arbore les couleurs du rainbow flag et le troisième un mélange de gris et de rose en l'honneur des victimes du cancer. Un joli coup de com', un pari marketing et un geste remarqué autant que remarquable qui divise le quartier de Vallecas. Retour sur une polémique qui oppose démagogie et valeurs du barrio.

"Chaque couleur représente une cause"


"Nous prenons un chemin et nous souhaitons qu'il soit le bon. Nous sommes un club proche des gens et ce chemin suit le caractère et l'ADN des Rayistas : ils se soulèvent pour les autres et se battent pour un monde plus juste." Fort d'un discours à la gloire des supporters du Nuevo Estadio de Vallecas, Martin Presa s'emporte dans un discours touchant. Et intéressé. Car en présentant les nouveaux jeux de maillot de son Rayo Vallecano - qu'il a racheté en 2011 pour une bouchée de pain - il s'est offert un coup de com' XXL. Le maillot extérieur, noir coupé par une bande arc-en-ciel, "va lutter contre l'homophobie" : "Chaque couleur représente une cause. Et à chaque maillot vendu, sept euros seront donnés à l'une des sept organisations représentants une cause." Pêle-mêle, on retrouve la lutte contre le sida, la protection de l'environnement, la guerre contre la violence sexiste ou encore la prévention des abus sur les mineurs. Des causes justes qui, pour la première fois dans l'histoire du ballon rond, se taillent la part du lion sur un maillot. Idem, le troisième maillot, gris et rose, se veut en faveur de la recherche contre le cancer.

À…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant