Le rapport Gallois divise la gauche

le
1
Les socialistes ont accueilli les conclusions du rapport Gallois avec prudence. Car, à gauche, la question du coût du travail divise.

Pour la droite, qui a salué le travail de Louis Gallois, c'est le «rapport de la dernière chance». Mais pour la gauche, c'est une véritable épine dans le pied. À la veille d'un séminaire gouvernemental consacré au sujet, lequel sera suivi d'annonces, les socialistes ont accueilli les conclusions du rapport Gallois avec prudence. Car, à gauche, la question du coût du travail divise profondément. Pour une partie de la majorité, le diagnostic selon lequel les entreprises françaises décrocheraient en raison de charges trop élevées ne devrait pas faire débat. «Il est stupide de dire, comme continuent de le faire certains à gauche, que le coût du travail n'est pas un problème. C'est un vrai problème!» fustigeait en fin de semaine le sénateur de l'Isère André Vallini dans Le Figaro.

Même constat dressé par le maire (PS) de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le mardi 6 nov 2012 à 04:25

    Et voilà : heureusement que je lis la presse, sinon j'ignorerais encore qu'approvisionner des comptes au Luxembourg fait partie de l'activité politique normale d'un élu socialiste du Pas de Calais. Avouez que ça manquerait à ma culture ! Question subsidiaire : est-ce qu'il a croisé des riches au Luxembourg ? Parce que son patron, les riches, il les aime pas.