Le rapport épinglant les syndicats diffusé en ligne

le
1
LE RAPPORT ÉPINGLANT LES SYNDICATS DIFFUSÉ EN LIGNE
LE RAPPORT ÉPINGLANT LES SYNDICATS DIFFUSÉ EN LIGNE

PARIS (Reuters) - Le rapport Perruchot sur les finances des syndicats reproche aux organisations patronales de puiser dans les fonds des organismes paritaires et aux centrales syndicales de trop vivre aux crochets de l'Etat, selon Le Point.

Le rapport Perruchot du nom du député Nouveau Centre rapporteur de la commission d'enquête, a été enterré en novembre 2011 par les élus, sans autre forme de procès, à quelques mois de l'élection présidentielle.

Mais Le Point a décidé jeudi de le mettre intégralement en ligne.

Selon l'hebdomadaire, le rapport Perruchot "dresse, entre les lignes, un rapport consternant de la vie syndicale en France. A base de combines et de faux-semblants".

Les syndicats patronaux, Medef, CGPME et UPA sont visés pour la part importante des sommes liées à la gestion des organismes paritaires dans leurs ressources.

"Force est de constater que ces financements représentent une part très importante des ressources de certaines organisations d'employeurs, en particulier des confédérations représentatives au niveau national", dit le texte.

Ces financements sont "en principe affectés à des objectifs spécifiques", mais "ils peuvent aussi couvrir des dépenses sans rapport évident", et servir au fonctionnement courant et à la promotion des organisations patronales, ajoute le texte.

Outre les syndicat patronaux et ouvriers, il épingle le syndicat agricole dominant, la FNSEA, qui aurait un art éprouvé pour confondre fonds publics et militantisme.

Le document rappelle que la France compte seulement 8% de syndiqués et huit "grands" syndicats.

Gérard Bon, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le jeudi 16 fév 2012 à 22:03

    Ouaip ! et il est édifiant, c'est encore pire que ce qu'on pressentait ! Merci au Point d'avoir payé suffisamment cher pour qu'il soit divulgué ! Accablant pour la gauche !