Le ramadan prive les palaces de précieux clients

le
0
Habitués des hôtels de Paris et de la Côte d'Azur en août, les Moyen-Orientaux désertent.

Le ramadan, qui a débuté lundi, plus tôt que les années précédentes, prive les palaces et les boutiques de luxe de leurs riches clients du Moyen-Orient. Ces derniers sont habitués à fuir les grosses chaleurs de leurs pays en venant en août à Paris et sur la Côte d'Azur. Mais ils y retournent pour le mois de jeune et de prières des musulmans. L'an passé, il avait démarré le 10 août, avec des conséquences immédiates. Les étages entiers d'hôtels, habituellement occupés par les milliardaires du Golfe, avaient difficilement trouvé preneur. Cette année, il va falloir faire sans eux tout le mois d'août.

«Le ramadan vide nos suites de prestige d'une clientèle difficilement remplaçable, reconnaît François Delahaye, directeur du Plaza Athénée. On a fait un mois de juillet ­record avec 96 % d'occupation en juillet, et un prix moyen de 1150 euros la nuit. En août, nous prévoyons un taux d'occupation de 65 % et un prix moyen aux alentours de 800&

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant