Le Racing sauve enfin l'honneur

le
0
Le Racing sauve enfin l'honneur
Le Racing sauve enfin l'honneur

« On n'est pas fanny. On n'est pas fanny. » Au coup de sifflet final, une poignée des 5 633 supporteurs du Racing a entonné ce petit air plein d'autodérision pour saluer le beau succès bonifié des leurs. En s'imposant avec cinq essais (Chauveau, doublé d'Andreu, Grobler, de pénalité), les Ciel et Blanc ont donc sauvé l'honneur dans leur poule où ils n'avaient pas inscrit le moindre point jusqu'à présent. « Nous sommes très satisfaits du comportement, des attitudes et du jeu », résume Laurent Labit, coentraîneur.

 

Après la pâle prestation de la semaine passée et la défaite à domicile face au Munster (32-7), les champions de France ont enfin répondu aux attentes de leurs coachs. Surtout dans l'attitude. « En défense notamment, on a l'impression d'avoir retrouvé l'état d'esprit qui était le notre la saison dernière, souligne le coentraîneur francilien. Ne pas vouloir prendre d'essai alors que le score est acquis, c'est important. »

 

Voilà donc le champion de France remis sur de meilleurs rails en vue du match de Top 14 à Lyon, dans quinze jours. « L'année 2017 est partie, une nouvelle saison commence pour nous là-bas », lance Labit. Avec un match en retard, contre Bayonne, le 11 février, le champion de France compte bien mettre tous les atouts de son côté dans la quête de son unique objectif désormais. « Tous les matchs de Top 14 qui s'annoncent seront capitaux, ajoute-t-il. Lyon, puis les réceptions de Bayonne et Brive. Le déplacement à Grenoble. La venue de La Rochelle... On travaille donc d'ores et déjà pour ça. »

 

Dans un mois de janvier consacré à la gestion de ses troupes, le staff francilien attend l'annonce, mercredi prochain, de la liste de Guy Novès pour connaître de quels internationaux tricolores il sera privé à compter du 22 janvier. « Tous ceux qui seront pris joueront face au Munster », prévient-il. Ce ne sera pas le cas de Dan Carter. Aligné, avec succès, 80 minutes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant