Le Racing s'impose en patron face au Stade Français

le
0

Avec sa victoire bonifiée dans le derby face au Stade Français (16-34), le Racing 92 continue d'impressionner dans le sillage d'un Dan Carter excellent. Plombé par son indiscipline, le Stade Français s'enfonce un peu plus dans la crise.

Le debrief

Plus les journées passent et plus le Racing 92 impressionne. Dans le derby face au Stade Français, les joueurs du duo Labit-Travers ne se sont pas affolés. Malgré une tension bien présente, même entre les soigneurs des deux clubs, les joueurs du Racing 92 ont su garder la tête froide. Pourtant bien lancé par un essai de Nayacalevu en tout début du match, le Stade Français a encaissé un magnifique essai de 80 mètres après une relance initiée par Brice Dulin et conclue par Dan Carter. La dernière passe (peut-être en avant) fera jaser mais les joueurs de Gonzalo Quesada mené se sont retrouvés menés à la pause (13-16). Au retour des vestiaires, le Racing 92 a rapidement mis la pression sur la ligne du Stade Français avec une succession de mauls tous écroulés. L’arbitre, M.Gaüzere, a été obligé de sanctionner les Parisiens de deux cartons jaunes en trois minutes (Alberts à la 60eme puis Nicolas à la 63eme). Deux expulsions temporaires qui se sont révélées être le tournant du match puisque, dans la foulée, le Racing 92 a inscrit un essai supplémentaire par Phillips suite à un excellent travail de Dulin. L’indiscipline du Stade Français ne s’est pas arrêtée là. Le pilier Taulafo a été sanctionné d’un carton rouge (66eme) pour un placage dangereux sur Masoe. En dix minutes, le Stade Français avait donc tiré un trait sur sa très bonne première mi-temps. Le Racing 92 a alors profité des largesses parisiennes pour marquer deux essais supplémentaires et ainsi décrocher le bonus offensif, en patron.

Le joueur qui a crevé l’écran

Pour son premier derby sous les couleurs du Racing 92, DAN CARTER a montré l’étendue de son talent. Très bon dans l’animation offensive, alternant jeu au pied et jeu au large, le demi d’ouverture néo-zélandais a également brillé dans l’attaque de la ligne adverse. Sanctionné d’une pénalité pour un acte d’anti-jeu mais très bon face aux poteaux (75 % de réussite), Dan Carter a inscrit un essai en étant au soutien d’une action de 80 mètres.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Quand on est indisciplinés comme on l’a été aujourd’hui, on ne peut pas gagner. On peut s’en prendre qu’à nous. La saison n’est pas finie, il y a un club à sauver. » (Pascal Papé – Stade Français au micro de Canal+)

La stat dont on se souviendra

21. Malgré l’essai encaissé en début de match, le Racing 92 reste la meilleure défense du Top 14 (21 essais encaissés).

Les joueurs à la loupe

Stade Français
La deuxième ligne PAPE-PYLE a réalisé un gros match que ce soit en conquête ou dans le jeu au sol. L’international D.CAMARA s’est aussi illustré par son envie et sa détermination sur les ballons hauts. M.STEYN a lui bien alterné entre le jeu au pied et le jeu au large. Mais le gros point noir reste l’indiscipline de l’ensemble de l’équipe (2 cartons jaunes et 1 carton rouge).

Racing 92
DULIN est en forme internationale. L’arrière du Racing 92 est, avec Dan Carter, l’homme du match de ce derby. Précieux dans son positionnement, il a sans cesse brisé la ligne par des exploits individuels qui ont amené les deux essais de son équipe avant d’y aller du sien en fin de match. Positionné en numéro 8, CLAASSEN a réalisé un énorme match. Présent dans les rucks et au conteste, il n’a cessé d’avancer sur chaque ballon.

La feuille de match

Top 14 (18eme journée) / STADE FRANÇAIS - RACING 92: 16-34

Stade Jean-Bouin (20 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse correcte
Arbitre : M.Gaüzere

Essais : Nayacalevu (8eme) pour le Stade Français – Carter (24eme), Phillips (66eme), Goosen (70eme) et Dulin (79eme) pour le Racing 92

Transformations : Steyn (9eme) pour le Stade Français – Carter (25eme) et Goosen (66eme, 71eme et 79eme) pour le Racing 92

Pénalités : Steyn (3eme, 20eme et 32eme) pour le Stade Français – Carter (14eme et 35eme) pour le Racing 92

Drops : Aucun

Cartons jaune : Alberts (60eme) et Nicolas (63eme) pour le Stade Français

Cartons rouges : Taulafo (66eme) pour le Stade Français

Racing 92
Dulin - Rokocoko, Laulala, Dumoulin, Imhoff - (o) Carter, (m) Phillips - Barba, Claassen, Nyanga - Van Der Merwe, Kruger - Ducalcon, Szarzewski (cap.), Brugnaut.

Entraîneur : L.Labit et L.Travers

Stade Français
D.Camara - Waisea, Doumayrou, Danty, Sinzelle - (o) M.Steyn, (m) Dupuy - Alberts, Ross, Nicolas - Papé (cap.), Pyle - Alo-Emile, Sempéré, Taulafo

Entraîneur : G.Quesada

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant