Le Racing en plein déni

le
0
Le Racing en plein déni
Le Racing en plein déni

C'est curieux chez ces montagnes de muscles, ces grands garçons costauds, durs au mal et habitués à se rentrer dedans à longueur de journée, cette manie d'avoir peur des mots. Au Racing, on se cache, on chuchote, on essaie de détourner l'attention. Une crise ? Vous avez vu une crise, vous ? Un champion de France en titre et vice-champion d'Europe éliminé de la compétition continentale au bout de trois matchs seulement avec un zéro pointé et huitième du Top 14 avant de recevoir Castres ce soir à Colombes, cela a tout de même de quoi interpeller...

 

Mais il n'y a pas grand monde, dans l'atmosphère feutrée du centre d'entraînement du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine), pour nommer le mal, à défaut de l'expliquer. Si, à dire vrai, il y a quelqu'un. Le président Jacky Lorenzetti n'a pas mâché ses phrases lundi dernier dans nos colonnes. Il a ciblé les défaillances, celles des leadeurs Carter et Machenaud notamment, placé l'ensemble de l'effectif, staff compris, face à ses responsabilités et appelé tout ce petit monde à se réveiller.

 

« Le président a le droit d'analyser un match, répond le coentraîneur Laurent Travers. Mais moi, je ne citerai jamais personne. C'est sur le collectif qu'il faut travailler. La sérénité est là, mais on a besoin de retrouver la sensation de la victoire. Le groupe vit bien. »

 

Personne pour taper du poing sur la table

 

La peur gagne même les manageurs... Si le groupe vit bien, si la sérénité est là, comme voudrait l'indiquer ce bel exercice de langue de bois, alors la situation est encore plus grave. Cette absence de réaction, sur le terrain et en dehors, ressemble fort à l'attitude des Bleus juste avant leur célèbre rouste contre les All Blacks (62-13) en quart de finale de la Coupe du monde 2015. Personne pour taper du poing sur la table... « Non, vraiment, ce n'est pas un manque d'agressivité, insiste le deuxième ligne Manuel Carizza. Je crois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant