Le Racing 92 se reprend face à l'UBB

le
0

Au terme d'un match agréable, le Racing 92 s'impose face à Bordeaux-Bègles (28-20). Les Racingmen ont longtemps manqué de réalisme en première mi-temps avant d'être impitoyable dans le second acte. L'UBB enchaîne une deuxième défaite consécutive et manque l'occasion de conforter sa place dans le top 6.

Le debrief

Dominer n’est pas gagner. Le Racing 92 a encore failli l’apprendre à ses dépens. Dans un début de match agréable, ce sont les Bordelais qui ont pris les devants suite à un essai de filou de Talebula. Après une pénalité rapidement joué par Yann Lesgourgues, le jeu s’arrête près des 22 mètres franciliens. L’ailier fidjien s’est alors engouffré au ras du ruck, mal défendu par Chauveau, pour longer la ligne de touche et inscrire le premier essai du match. S’en est suivi plusieurs mêlées à chaque fois reprises par le très pointilleux monsieur Marchat. Mais malgré une bonne entame de l’UBB, ce sont les joueurs du Racing 92 qui ont pris les commandes de cette première mi-temps. Les joueurs franciliens ont eu quatre occasions nettes de marquer un essai mais on a chaque fois buté sur une très bonne défense bordelaise. La charnière de l’UBB, Lesgourgues-Beauxis, a très bien alterné le jeu de son équipe. Le chassé-croisé entre les buteurs, Beauxis et Goosen, a continué (10-9). Juste avant la pause, Rémi Talès a tenté un drop de 40 mètres qui est passé mais monsieur Marchat ne l’a pas accordé et n’a même pas demandé la vidéo.

Au retour des vestiaires, le Racing 92 a inscrit un essai sous les poteaux par Claassen suite à un départ derrière une mêlée à cinq mètres. Dans la foulée, Goosen a intercepté une passe sautée de Lionel Beauxis sur une attaque bordelaise. Les Franciliens ont réussi à faire le break (10-21, 53eme) tandis que les joueurs de l’UBB ont pris un coup sur le casque. Moins de dix minutes plus tard, c’est encore le Sud-Africain qui est venu crucifier définitivement les espoirs des Bordelais. Suite à une belle attaque des trois-quarts, Goosen a percé la défense de Bordeaux-Bègles, feinté la passe et y est allé de son doublé. Juste avant, l’arrière du Racing 92 avait contré Julien Rey sur un dégagement. Le coaching du duo Laurent Travers-Laurent Labit s’est avéré judicieux pour donner encore plus d’allant à son équipe. Mais en fin de match, le pack de l’UBB a mis à mal son vis-à-vis jusqu’à obtenir un essai de pénalité. Trop tard, la messe était dite. Le Racing 92 a préparé de la meilleure des manières son quart de finale de Champions Cup face à Toulon tandis que l’UBB fait du surplace au classement. Les Girondins restent à porter de Toulouse et de Castres dans la course aux phases finales.

Le joueur qui a crevé l’écran

GOOSEN. L’arrière du Racing 92 a été de loin le meilleur joueur sur la pelouse du Matmut Atlantique. Auteur de deux essais, deux transformations et trois pénalités, le Sud-Africain a rendu une excellente copie. Il aurait même pu inscrire un troisième essai après un contre sur Julien Rey...

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« On perd à domicile encore une fois. Ils se sont nourris de nos erreurs. C’est compliqué de défendre pendant 80 minutes face à cette équipe » (Yann Lesgourgues – Bordeaux-Bègles au micro de Canal+ Sport)

La stat dont on se souviendra

2. Comme le nombre d’essais inscrits par Talebula cette saison alors que le fidjien était le meilleur marqueur du Top 14 il y a deux ans.

Les joueurs à la loupe

Bordeaux-Bègles
LESGOURGUES a été un très bon dynamiseur. C’est lui qui est à l’origine du premier essai inscrit par son équipe. BEAUXIS a alterné le jeu de son équipe et a bien su utiliser un jeu au pied toujours aussi précieux. KITSHOFF a réalisé une belle performance que ce soit en mêlée ou dans le jeu courant. TALEBULA a été très précieux sur son aile, marquant un essai et relançant à chaque fois ses ballons.

Racing 92
TALES a bien alterné l’animation offensive et aurait dû être crédité d’un drop de 40 mètres avant la pause. CASTROGIOVANNI devait se racheter de sa prestation manquée face à Toulon, mais le pilier italien n’a pas été à son avantage. NYANGA s’est donné dans les phases de combat et n’a cessé d’avancer sur tous ses ballons.

La feuille de match

Top 14 (20eme journée) / BORDEAUX-BEGLES - RACING 92 : 20-28

Matmut Atlantique (33 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse correcte
Arbitre : M.Marchat

Essais : Talebula (4eme) et essai de pénalité (75eme) pour Bordeaux-Bègles - Claassen (50eme) et Goosen (54eme et 62eme) pour le Racing 92

Transformations : Beauxis (5eme) et Bernard (76eme) pour Bordeaux-Bègles - Goosen (51eme et 63eme) pour le Racing 92

Pénalités : Beauxis (24eme et 57eme) pour Bordeaux-Bègles - Goosen (10eme, 21eme et 29eme) pour le Racing 92

Drops : Aucun

Carton jaune : Aucun

Cartons rouges : Aucun

Bordeaux-Bègles
Buttin - Talebula, Ashley-Cooper, Rey, Connor ; (o) Beauxis, (m) Lesgourges - Chalmers, Saili, Madaule - Botha, Ledevedec - Kepu, Avei, Kitshoff.

Entraîneur : R.Ibanez

Racing 92
Goosen - Robinson, Rokocoko, Dumoulin, Vulivuli - (o) Tales, (m) Chauveau - Nyanga, Claassen, Lauret - Van der Merwe, Carizza - Castrogiovanni, Lacombe, Ben Arous.

Entraîneurs : L.Labit et L.Travers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant