Le Racing 92 s'exporte enfin

le
0
Le Racing 92 s'exporte enfin
Le Racing 92 s'exporte enfin

Les Racingmen ont peut-être enfin réellement lancé leur saison. Jusqu'à présent, les joueurs des Hauts-de-Seine étaient toujours rentrés bredouilles de leurs quatre déplacements en Top 14 et restaient sur un revers en Coupe d'Europe sur la pelouse de Leicester (27-17). Cette fois, les champions de France ont nettement dominé le match.

 

Pourtant, à l'échauffement, Dan Carter était contraint de renoncer à cause de son mollet. Brice Dulin, initialement sur le banc, se retrouvait titulaire. Malgré de nombreuses imprécisions et fautes de main, ils ont su profiter de l'indiscipline bayonnaise. Les Basques ont récolté trois cartons jaunes. A la 68e minute, le Racing mène tranquillement 9-3. Mais c'est au tour des joueurs de Laurent Travers de commettre des fautes. Le troisième ligne Wenceslas Lauret laisse ses partenaires pour dix minutes. Alors que Bayonne tient le ballon aux abords des 22 m franciliens, Juan Imhoff intercepte et, au terme de 70 m de course, inscrit le seul essai du match.

 

Avec cette victoire, le Racing 92 se replace à la septième place du Top 14 avec 22 points. A l'issue de la rencontre, le capitaine du soir, Maxime Machenaud, expliquait que la victoire était « primordiale pour la suite du championnat. J'espère que ça va lancer notre saison. On a une réception importante avec Montpellier la semaine prochaine ».

 

Le Racing devra l'emporter à domicile pour se rapprocher de Montpellier qui compte cinq points d'avance sur le club du président Jacky Lorenzetti. De son côté, Bayonne reste bon dernier avec seulement huit points en neuf journées.

 

BAYONNE 3

RACING 92 16

Mi-temps : 6-3.

Spectateurs : 13 930.

Arbitre : M. Poite.

BAYONNE : 1 pénalité de Du Plessis (26e).

RACING 92 : 1 essai d’Imhoff (70e), 1 transformation (70e) et 3 pénalités Machenaud (29e, 35e, 50e).

Exclusions temporaires. Bayonne : Donnelly (35e), Cittaddini (42e), Poki (51e). Racing : Lauret (68e), Goosen ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant