Le rachat de Viterra par Glencore retardé par la Chine

le
0

Commodesk - Annoncée il y a plusieurs mois, le rachat par Glencore du canadien Viterra ne sera pas effectif le 15 novembre, la date initialement prévue. Viterra a en effet annoncé que la transaction était bloquée faute d'autorisation des autorités chinoises de la concurrence.

Glencore compte s'emparer de Viterra afin de conforter sa position au Canada et en Australie, où son concurrent possède de nombreux actifs. Viterra est notamment spécialisé dans les engrais, les semences et les fertilisants agricoles. Les autorités de la concurrence ont donné leur accord au Canada, en Australie, ainsi que dans tous les pays où opèrent les deux entreprises, sauf la Chine.

La Chine craint que le rapprochement entre les négociants suisse et canadien ne provoque une situation de quasi monopole pour ses importations agricoles. Les deux groupes précisent qu'ils continuent à négocier avec le ministère du Commerce.

Le refus chinois peut également être un moyen de pression de Pékin, pour que le Canada accepte de son côté le rachat du producteur de pétrole Nexen par la compagnie d'Etat chinoise CNOOC. La perspective de cette transaction fait actuellement polémique au Canada, certains parlementaires et ministres s'y opposant fermement.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant