Le rachat de Synovate pèsera sur Ipsos au 4e trimestre

le
0

PARIS (Reuters) - Ipsos a annoncé mercredi que le rachat de Synovate, la branche d'études de marché d'Aegis, lui coûterait entre un et deux points de croissance sur les trois derniers mois de 2011 et vraisemblablement sur le premier trimestre de 2012.

La société d'études, qui a par ailleurs fait état d'un ralentissement de son activité au troisième trimestre, ne fait pas mention dans son communiqué d'une prévision de croissance de son chiffre d'affaires pour 2011.

Le groupe avait dit jusque-là viser une croissance organique supérieure à 6%.

"Cela étant, cette réduction des perspectives de croissance ne remet pas en cause l'objectif d'Ipsos - hors Synovate - d'atteindre un taux de marge opérationnelle record d'au moins 11% en 2011", indique la société dans un communiqué.

Ipsos, qui s'est hissé au troisième rang mondial du secteur des études de marché en bouclant début octobre le rachat de Synovate, précise que l'activité de la nouvelle entité devrait renouer avec un rythme normal "au plus tard à l'été 2012".

Sur le troisième trimestre, le chiffre d'affaires d'Ipsos, hors Synovate qui sera consolidé à partir du 1er octobre 2011, s'est établi à 287,6 millions, en hausse de 5,4% à périmètre et changes constants alors que des estimations d'analystes allaient de 5,6% à 6,0%.

Il traduit un ralentissement après la progression de 6,4% annoncée pour le deuxième trimestre et la hausse de 6,2% enregistrée sur les trois premiers mois de l'année.

Sur les neufs premiers mois de l'année, la croissance organique du groupe s'établit à 6,0% pour un chiffre d'affaires à 845,8 millions d'euros.

"La marge opérationnelle est en progression par rapport à celle de la même période de 2010", précise la société dans un communiqué, sans fournir d'indication chiffrée.

La société d'études française a notamment été pénalisée au troisième trimestre par le ralentissement de son activité d'études marketing et publicitaires liée à une réduction du nombre de projets de ses clients, précise Ipsos.

Les pays émergents, en revanche, tiennent la cadence avec une croissance organique de 17% sur neuf mois.

Dans son communiqué, la société précise que la fusion des équipes d'Ipsos et de Synovate devrait être effective à partir de janvier prochain avant le lancement d'une nouvelle offre intégrée programmée pour le 15 février.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant