Le rachat de l'électroménager de GE par Electrolux contesté

le
0
LE RACHAT DE L'ÉLECTROMENAGER DE GENERAL ELECTRIC PAR ELECTROLUX CONTESTÉ
LE RACHAT DE L'ÉLECTROMENAGER DE GENERAL ELECTRIC PAR ELECTROLUX CONTESTÉ

WASHINGTON (Reuters) - Le département américain de la Justice a annoncé mercredi l'ouverture d'une procédure visant à empêcher le rachat par le suédois Electrolux de la division électroménager de General Electric pour 3,3 milliards de dollars.

Ce rapprochement serait néfaste pour la concurrence et les consommateurs en unissant deux des trois leaders sur le marché des cuisinières, des fours et des plaques de cuisson, le troisième étant Whirlpool, explique le département de la Justice.

General Electric a réagi en affirmant dans un communiqué avoir toujours l'objectif de boucler la transaction cette année.

"Electrolux et GE entendent défendre vigoureusement ce projet d'acquisition comme étant favorable à la concurrence et aux consommateurs", lit-on dans le communiqué de GE.

Electrolux a annoncé en septembre dernier le rachat de l'électroménager de GE, le groupe suédois se lançant ainsi dans la plus importante acquisition de son histoire avec pour objectif de doubler ses ventes en Amérique du Nord.

Electrolux, numéro deux mondial de l'électroménager derrière Whirlpool, propose ses produits sous sa propre marque ainsi que sous les marques Frigidaire, AEG et Zanussi. La branche électroménager de General Electric regroupe les marques GE Monogram, GE Cafe et Hotpoint.

Le conglomérat industriel américain vend sa division d'électroménager dans le cadre de la stratégie définie par Jeffrey Immelt, son directeur général, consistant à allouer les ressources disponibles aux activités offrant les meilleures perspectives de croissance.

(Diane Bartz; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant