Le quotidien La Marseillaise de nouveau en cessation de paiement

le
0
    MARSEILLE, 23 novembre (Reuters) - Le quotidien régional La 
Marseillaise s'est déclaré en cessation de paiement en raison de 
ses difficultés économiques, a annoncé mercredi la direction du 
journal dans une adresse aux lecteurs. 
    "Nous n'imaginons pas, dans ce moment d'affaiblissement de 
la République, qu'on laisse La Marseillaise seule face à ses 
problèmes", écrivent Pierre Dharréville et Fabrice Lecomte, 
président et président délégué des éditions des Fédérés qui 
éditent ce journal né dans la Résistance. 
    "Nous entendons trouver des leviers pour faire face, parce 
qu'aujourd'hui comme hier, nous pensons que La Marseillaise doit 
vivre", poursuivent-ils. 
    Le quotidien va continuer sa parution dans les prochains 
jours jusqu'à une audience du tribunal de Commerce de Marseille. 
    Le journal fondé en 1943 est diffusé dans les six 
départements des Bouches-du-Rhône, du Var, des 
Alpes-de-Haute-Provence, du Vaucluse, de l'Hérault et du Gard et 
emploie 117 salariés dont 57 journalistes. 
    Le titre avait déjà été placé en redressement judiciaire en 
novembre 2014 avant d'être repris par les éditions des Fédérés 
dont le responsable est Pierre Dharréville, également secrétaire 
départemental des Bouches-du-Rhône du PCF. 
 
 (Marc Leras, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant