Le quotidien espagnol El País s'enfonce dans la crise

le
0
La rédaction du quotidien, en grève durant trois jours, dénonce un plan social sans précédent. Le journal emblématique du groupe Prisa envisage la suppression d'un tiers de ses effectifs.

Ce vendredi matin, pour la troisième fois de suite, les kiosques espagnols n'auront à offrir qu'une édition rachitique d' El País . Le quotidien espagnol de référence, diffusé à 334 .132 exemplaires en moyenne, est réduit à un numéro anodin, et quasiment anonyme. Depuis trois jours, en effet, les signatures sont presque inexistantes dans les pages nationales, et les articles ne sont qu'une mise en forme de dépêches d'agences de presse. Car la rédaction du premier quotidien d'Espagne observait jeudi son troisième jour de grève. 95 % des salariés, selon les syndicats, 79 %, selon la direction, ont refusé de se rendre au travail.

À l'origine du conflit, un plan social sans précédent. La direction envisage la suppression de 149 emplois (121 licenciements et 28 prére...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant