«Le quantitative easing pourrait se concevoir en Europe», selon BPI France

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Le directeur général de BPI France, Nicolas Dufourcq, a déclaré, mardi, que l'on était «en risque de déflation à l'échelle européenne». Invité du cabinet de juristes d'affaires Arc, à débattre sur le thème du financement des entreprises françaises en situation de crise, le dirigeant exécutif de la banque publique d'investissement s'est exprimé après l'annonce que l'inflation dans la zone euro en mars s'était inscrite (+0,5%) à un niveau plus bas que prévu, après 0,7% en février.

Nicolas Dufourcq juge inéluctable l'adoption par la Banque centrale européenne (BCE) de mesures d'assouplissement hétérodoxes de sa politique monétaire : «Les Etats-Unis pratiquent le quantitative easing [rachats de bons du Trésor et de titres hypothécaires par la banque centrale], le Japon aussi, où il est massif, et la Chine dont l'économie ralentit, est aussi dans cette logique», ce qui aboutit à une dépréciation du yen. Le directeur général de BPI France se déclare donc convaincu qu'un «quantitative easing pourrait se concevoir en Europe».

Les déclarations de Jens Weidmannn, président de la Bundesbank, le 25 mars dernier, avaient surpris les marchés. Ce membre influent du conseil des gouverneurs de la BCE avait, en effet déclaré qu'il n'était pas «exclu» que la banque centrale européenne procède elle aussi à des rachats d'actifs bancaires pour enrayer une éventuelle spirale déflationniste. Tous les membres du

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant