Le Quai d'Orsay espionné par la NSA

le
0
Laurent Fabius fait savoir à son homologue américain, John Kerry, qu'il juge ces pratiques «inacceptables».

Correspondant à Londres

Laurent Fabius recevait mardi matin à 7 heures le secrétaire d'État américain, John Kerry, pour parler de la Syrie, avant de partir avec lui pour Londres à une réunion sur la recherche d'une solution au conflit. Mais les deux ministres des Affaires étrangères n'ont pu éviter le sujet gênant de l'espionnage par les Américains des représentations diplomatiques françaises à Washington et aux Nations unies.

Selon un document classé «top secret» dévoilé par Le Monde, la National Security Agency (NSA) dispose d'un arsenal de dispositifs pour espionner les diplomates français. Son programme «Genie» lui permet de poser des mouchards à distance dans leurs ordinateurs. Grâce à un autre programme, dénommé «Vagrant», elle peut capter les informations sur les écrans, et avec son système PBX elle s'invite dans les c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant