Le QG de la marine ukrainienne à Sébastopol passe aux pro-russes

le
3
DES PRO-RUSSES S'EMPARENT QUARTIER GÉNÉRAL DE LA MARINE UKRAINIENNE À SÉBASTOPOL
DES PRO-RUSSES S'EMPARENT QUARTIER GÉNÉRAL DE LA MARINE UKRAINIENNE À SÉBASTOPOL

SEBASTOPOL Ukraine (Reuters) - Des soldats appartenant aux forces pro-russes ont pris mercredi le contrôle du quartier général de la marine ukrainienne à Sébastopol, une dizaine de militaires ukrainiens sans arme et en civil étant escortés à l'extérieur des bâtiments.

Un journaliste de Reuters sur place a constaté que trois drapeaux russes flottaient sur l'une des entrées du quartier général gardée par des soldats dont les uniformes étaient dépourvus d'insignes.

Plus tôt dans la matinée, des hommes en civil avaient pénétré dans les locaux pour discuter avec les militaires présents, avait indiqué un porte-parole de la marine ukrainienne précisant qu'aucune violence n'avait été commise.

Le porte-parole a dit supposer que les civils appartenaient aux groupes "d'auto-défense" principalement constitués de volontaires qui soutiennent le rattachement de la Crimée à la Russie.

A Kiev, le ministre ukrainien de la Défense Ihor Tenioukh a affirmé que les forces ukrainiennes ne se retireraient pas de la péninsule bien que le président russe Vladimir Poutine ait signé un décret l'intégrant dans la Fédération de Russie.

Interrogé par des journalistes pour savoir si les unités de l'armée ukrainienne allaient quitter la république autonome, Ihor Tenioukh a répondu: "Non. Nous resterons".

Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a autorisé son ministre de la Défense à se rendre sur place pour "résoudre la situation".

Un ministre, qui a participé à une réunion du gouvernement à Kiev, a précisé que l'objectif de cette initiative était "de s'assurer que le conflit ne prenne pas une nature militaire".

Le Premier ministre de Crimée Sergueï Aksionov a annoncé qu'aucun officiel ukrainien envoyé par Kiev ne serait autorisé à entrer sur le territoire de la péninsule, rapporte l'agence de presse russe Interfax.

"Ils ne sont pas bienvenus en Crimée. Personne ne les laissera entrer en Crimée, ils seront renvoyés", a dit Aksionov cité par Interfax.

La Russie a annoncé qu'elle avait entamé des manoeuvres aériennes à grande échelle dans les régions occidentales de la Fédération, a dit un responsable de la défense russe cité par Interfax.

Ces exercices concernent des avions de combat et des bombardiers et se déroulent principalement dans les régions du nord-ouest et non le long de la frontière ukrainienne, a-t-il ajouté.

Le contre-torpilleur américain Truxtun a entamé mercredi une journée de manoeuvres en mer Noire avec les marines roumaine et bulgare, a annoncé un responsable de l'aéronavale américaine.

(Aleksandar Vasovic, avec Pavel Polityuk à Kiev; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • r.edavni le mercredi 19 mar 2014 à 12:49

    Porto Rico s'est bien rallié aux USA et personne en a fait un drame. Le premier pays qui déclencherra une gue.rre devrait être ba.nni de l'ONU.

  • bouza le mercredi 19 mar 2014 à 12:38

    Les occidentaux jouent avec le feu. Partout dans le monde ils attisent des manifestations, des révolutions, soutiennent des putsch politiques. Qu'ils ne s'étonnent pas que certains pays,la Russie en l'occurrence, ne se prêtent pas à leur jeux. Ils (les russes), n'ont aucune envie de voir les avions de l'OTAN voler dans le ciel Ukrainien.

  • lompala le mercredi 19 mar 2014 à 12:33

    Un peu normal non puisqu'ils ont choisi de rompre leurs liens avec l'Ukraine !!