Le Qatar voit les prix pétroliers remonter avant la fin 2016

le
1
    LONDRES, 26 janvier (Reuters) - Le Qatar, pays membre de 
l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a dit 
mardi s'attendre à une remontée des prix de l'or noir avant la 
fin de l'année en raison de la baisse des investissements dans 
le secteur et de la multiplication du nombre d'entreprises sur 
le point de faire faillite.  
    "Le prix actuel du pétrole n'est pas tenable et cela devrait 
conduire à des changements", a déclaré dans un communiqué 
Mohammed al Sada, le ministre qatari de l'Energie. 
    Selon lui, depuis le début de la chute du pétrole à la 
mi-2014, quelque 380 milliards de dollars d'investissements ont 
été suspendus dans des projets pétroliers et gaziers jusqu'en 
2020.  
    "En 2015, 24 compagnies pétrolières aux Etats-Unis se sont 
placées sous la protection du Chapitre 11 de la loi sur les 
faillites. A ce moment-là, le pétrole cotait en moyenne à 52 
dollars le baril. Avec des cours plus bas, en chute de 18% 
depuis le début de l'année, de toute évidence les difficultés 
dans le secteur se sont encore aggravées", ajoute le ministre.  
    "La tendance est susceptible de se poursuivre en 2017 si 
l'on considère que même dans le cas d'un scénario de croissance 
économique mondiale modeste, la demande va augmenter de 1,4 
million de barils par jour cette année".  
    Le baril de pétrole, très volatil, se traite mardi sous les 
31 dollars le baril.  LCOc1   CLc1  
 
 (Dmitry Zhdannikov; Claude Chendjou pour le service français, 
édité par Patrick Vignal) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SB1954 le mardi 26 jan 2016 à 15:05

    Si on continue avec ce niveau d'investissements, c'est vers une pénurie en 2017 que nous allons, n'en déplaise à ceux qui veulent le baril à 20 dollars.