Le Qatar veut à nouveau être candidat à l'accueil des JO

le
0
Le Qatar veut à nouveau être candidat à l'accueil des JO
Le Qatar veut à nouveau être candidat à l'accueil des JO

Le Qatar y a pris goût. Alors qu'il vient d'organiser les championnats du monde de handball, l'émirat a d'ores et déjà prévenu : l'accueil de grands événements sportifs internationaux constitue l'une de ses priorités. Hôte controversé de la Coupe du monde de football 2022, le pays compte bien déposer une nouvelle candidature pour les Jeux olympiques.

Les autorités l'ont en effet jugée «inévitable». Elles n'ont toutefois pas précisé de date, après l'échec de leurs campagnes pour ceux de 2016 et 2020. Si le dossier concerne 2024, il pourrait donner lieu à une confrontation avec Paris, dont la candidature est souhaitée par François Hollande. 

«Après la Coupe du monde et de possibles Jeux olympiques, nous ne nous arrêterons pas, nous allons continuer car nous avons déjà les infrastructures et les équipements», a souligné Sheikh Saoud bin Abdulrahman Al-Thani, le secrétaire général du comité olympique qatarien. Il s'est par ailleurs félicité que son pays ait gagné la «confiance» des principaux acteurs du sport.

Bientôt hôte de rencontres du championnat anglais ?

«Nous sommes approchés par des fédérations internationales qui nous demandent d'organiser leurs mondiaux. Parce qu'elles savent que le Qatar tient ses promesses et que quand nous disons que nous allons organiser un événement de ce niveau, nous le faisons», a expliqué le secrétaire général, balayant les allégations de corruption ou de non-respect des droits de l'homme dans le pays.

Doha va ainsi accueillir en 2015 les mondiaux de boxe amateur et les mondiaux d'athlétisme handisport. Le pays du Golfe a aussi décroché les championnats du monde d'athlétisme 2019 et se dit proche de finaliser un contrat pour organiser un grand prix de Formule 1. Le Qatar, qui a déjà accueilli en décembre la Supercoupe d'Italie entre la Juventus et Naples, intéresserait également la premier League anglaise, qui souhaite organiser des rencontres en dehors de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant