Le Qatar s'intéresse de près à EADS

le
0
INFOGRAPHIE - Le pays du Golfe négocierait avec le gouvernement allemand le rachat de la moitié des 15% que Daimler détient d'EADS. Recomposition en vue.

Le grand chamboulement lié à la sortie de Daimler et de Lagardère du capital d'EADS est-il imminent? Le premier détient 15% du capital du groupe et le deuxième 7,5%. L'État du Qatar serait entré en négociation avec le gouvernement allemand pour racheter la moitié des 15% du capital d'EADS détenus par Daimler, selon l'hebdomadaire Der Spiegel. Selon ce journal, le ministre de l'Économie, Philipp Rösler, aurait reçu il y a deux semaines les membres du gouvernement qatarien. Dimanche, outre-Rhin, personne n'a démenti l'information: le porte-parole du ministère allemand a indiqué qu'il ne pouvait pas s'exprimer sur des négociations en cours.


De son côté, Daimler a refusé de faire le moindre commentaire. Le constructeur automobile allemand a annoncé depuis plusieurs mois déjà qu'il souhaitait vendre sa participation dans EADS et se recentrer sur son c½ur de métier. Mais aucun investisseur privé ne s'est montré intéressé. L'intérêt du Qatar pose

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant