Le Qatar ne va pas réduire ses dépenses, dit un ministre

le
0

DOHA, 7 septembre (Reuters) - Le Qatar n'a pas l'intention de freiner ses dépenses d'investissement ou de réduire les subventions dont bénéficient l'essence et les produits alimentaires, a déclaré lundi son ministre des Finances. L'émirat se différencie ainsi des cinq autre membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), dont l'Arabie saoudite, qui ont annoncé qu'ils allaient réduire leurs dépenses en raison du bas niveau des cours du pétrole. Le Qatar, premier exportateur mondial de gaz naturel liquéfié, bénéficie de finances plus solides que ses voisins. Selon des économistes interrogés par Reuters le mois dernier, son déficit budgétaire ne devrait pas dépasser cette année 0,7% du produit intérieur brut. "Notre déficit budgétaire reste assez limité", a déclaré le ministre des Finances de l'émirat, Ali Cherif al Emadi, lors d'une conférence économique. "Je pense toujours que la situation financière est très saine et je ne crois pas que nous devions prendre des mesures supplémentaires pour ce genre de choses", a-t-il dit en référence à l'éventualité d'une baisse des aides d'Etat pour les produits de consommation courante. Pas question non plus, a-t-il ajouté, de réduire la voilure en matière d'investissements. "Nous n'allons pas réduire", a-t-il dit. "La plupart de nos projets sont en cours d'exécution et nous allons les poursuivre. Nous avons déjà un programme public sur ce que nous allons faire ces 10 prochaines années." L'émirat projette de dépenser environ 200 milliards de dollars (179 milliards d'euros) sur 10 ans sur des projets d'infrastructure liés notamment à l'organisation de la Coupe du monde de football en 2022. Les finances du Qatar seraient à l'équilibre avec un baril de brut autour de 65 dollars, alors qu'il se traitait lundi à un peu moins de 49 dollars pour le Brent LCOc1 , a déclaré le ministre des Finances. La baisse du prix du pétrole n'est pas officiellement à l'agenda de la réunion annuelle du CCG qui se tient cette semaine au Qatar mais le sujet devrait tout de même être abordé. (Tom Finn; Patrick Vignal pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant