Le Qatar exclut une intervention en Syrie-ministre

le
0

DOHA, 28 octobre (Reuters) - Le ministre qatari des Affaires étrangères Khalid al Attiyah a déclaré mercredi à la chaîne de télévision Al Djazira qu'il excluait d'envoyer des troupes pour combattre l'armée syrienne. Il y a une semaine, le ministre avait laissé entendre que son pays, qui soutien la rébellion contre le président syrien Bachar al Assad, pourrait lancer une intervention militaire en Syrie en réponse à la campagne de bombardements aériens menée par la Russie. "Non, il est hors de question d'avoir nos soldats sur le terrain (...) Non, non, ils (les Syriens) peuvent libérer leur pays par eux-mêmes. Ce qu'ils veulent, c'est un soutien financier. Ils veulent que les gens les écoutent", a déclaré Attiyah à la chaîne de télévision. Les Etats arabes du Golfe, et notamment l'Arabie saoudite, sont opposés à la campagne de frappes aériennes de Moscou qui a permis au président Assad de regagner un peu de terrain. Le Qatar doit participer vendredi à Vienne a une conférence sur la paix sur la Syrie aux côtés de l'Iran, grand allié de la Syrie, des Etats-Unis, de la Russie et d'un certain nombre d'autres Etats dont la France. ID:nL8N12S2MG Attiyah s'est dit en faveur du dialogue entre les deux camps. "Ce que nous voyons et craignons est un conflit arabo-persique, ce que nous voulons éviter", a déclaré Attiyah, qui a appelé l'Iran à "modérer" ses propos pour "faciliter" le dialogue. (Tom Finn; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant