Le Qatar dément financer les djihadistes en Irak et en Syrie

le
2

(Actualisé avec contexte § 4-6) BERLIN, 17 septembre (Reuters) - L'émir du Qatar, Tamim bin Hamad al Thani, a affirmé mercredi à la chancelière allemande Angela Merkel que son pays ne finançait aucune organisation terroriste en Irak ou en Syrie et qu'il n'avait jamais soutenu de tels groupes armés. "Ce qui se passe en Irak et en Syrie relève de l'extrémisme et de telles organisations sont en partie financées par l'étranger, mais le Qatar n'a jamais soutenu et ne soutiendra jamais d'organisations terroristes", a-t-il déclaré devant la presse à Berlin. Angela Merkel a déclaré que l'émir lui avait assuré que la sécurité du Qatar était également concernée par la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique. La chancelière a précisé "n'avoir aucune raison de ne pas croire ce que l'émir lui avait dit". Le ministre allemand du Développement, Gerd Müller, avait estimé le mois dernier que le Qatar était un "mot-clé" quand on abordait le sujet du financement de l'Etat islamique. Berlin avait été contraint de présenter des excuses à Doha pour ces propos. Les Etats-Unis ont, eux aussi, émis des doutes concernant les sources de financement dont bénéficient les rebelles sunnites de la part de certains pays arabes. Le Qatar a promis de soutenir la campagne que Washington entend orchestrer contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie. (Stephen Brown et Andreas Rinke; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le mercredi 17 sept 2014 à 19:46

    On aimerait que ce soit vrai...

  • LeRaleur le mercredi 17 sept 2014 à 18:54

    Le contraire aurait été beaucoup plus drôle.

Partenaires Taux