Le Qatar cesse sa médiation pour faire libérer des Libanais

le
0

DUBAI, 8 décembre (Reuters) - Le Qatar a annoncé avoir renoncé à jouer les médiateurs pour faire libérer des militaires et des policiers libanais enlevés par des islamistes lors d'une incursion en août sur la ville frontalière d'Ersal, après la mort d'un des otages. Des islamistes affiliés au Front al Nosra et à l'Etat islamique avaient pris en otage une vingtaine de membres des forces de sécurité libanaise durant leur incursion. Le Front al Nosra a dit vendredi avoir tué l'un des otages en représailles à l'arrestation par les autorités libanaises de femmes présentées comme les épouses de militants islamistes. ID:nL6N0TP3TK Le Qatar avait par le passé aidé à la libération d'otages détenus par le Front al Nosra, affilié à Al Qaïda. "Le ministère (qatari) des Affaires étrangères a annoncé qu'il n'était plus possible pour le Qatar de continuer ses efforts pour la libération des militaires libanais qui ont été kidnappés en août dans les environs de la ville d'Ersal", lit-on dans un communiqué du ministère publié dimanche sur son site internet. (Sami Aboudi; Danielle Rouquié pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant