Le pylône de la discorde

le
0
La construction prochaine d'un pylône sur la colline de l'Hermitage (Rhône-Alpes) suscite la colère des vignerons. Ils ne veulent pas défigurer l'un des plus beaux villages France.

Les anciens contre les modernes. «C'est un endroit exceptionnel, un des plus beaux villages de France, qui va être défiguré!». Caroline Frey, propriétaire de la maison Paul Jaboulet Ainé située sur le coteau, ne décolère pas. En cause, la construction à venir d'une antenne TNT de 18 mètres de haut sur la colline de l'Hermitage (Rhône-Alpes) d'où vient le vin du même nom. Un projet qu'elle a découvert au début du mois d'avril. «Alors que je descendais dans le vignoble, j'ai vu un panneau sur lequel était annoncé la construction de ce pylône, alors que personne n'était au courant», dénonce la jeune femme.

Dès ce jour, la résistance se met en place. Car, dans la région, personne ne veut de cette construction, avant tout pour des questions d'esthétique et de patrimoine. «Cela fait huit ans que je milite pour que l'Hermitage soit classé au patrimoine national, explique Gilbert Bouchet, maire de Tain-l'Hermitage, dont dépend une partie du coteau. La commission

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant