Le punk est mort, les souvenirs des Sex Pistols partiront en fumée

le
1
    LONDRES, 24 novembre (Reuters) - Le fils de Malcolm McLaren, 
le manager des Sex Pistols, a déclaré qu'il brûlerait samedi des 
souvenirs du groupe punk, valant des millions de dollars, en 
signe de protestation contre l'appropriation de ce courant par 
l'establishment musical. 
    Joe Corre préfère brûler tenues vestimentaires et autres 
souvenirs du groupe à l'occasion du 40e anniversaire de la 
sortie du premier single du groupe, "Anarchy in the UK". 
    "Je me demandais depuis longtemps que faire de tout ça et je 
crois que c'est l'occasion de dire 'Vous savez, le punk est 
mort. Arrêtez de faire croire à la jeune génération qu'elle a 
voix au chapitre sur des choses qu'elle ne peut pas connaître", 
a-t-il dit jeudi lors d'une conférence de presse. 
    "Ce n'est pas vrai. Tout ça est mort et il est temps de 
penser à autre chose". 
    Le Royaume-Uni a organisé une série d'événements à 
l'occasion des 40 ans du punk, sous la bannière "Punk.London" - 
une manifestation officielle qui provoque la colère de beaucoup 
d'anciens du punk en tant que mouvement anti-establishment. 
 
 (Georgina Cooper; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • testani2 il y a une semaine

    Bien joué, fils de Malcom McLaren !