Le psychologue du tueur avait repéré ses failles

le
0
Sur les neuf pages rédigées par le psychologue clinicien Alain Penin se dessine le portrait d'un jeune de 20 ans «fragile affectivement», «introverti» et «anxieux» mais sans «troubles pathologiques».

Que s'est-il passé dans la tête de Mohamed Merah? Avoir l'expertise psychologique d'un terroriste passé à l'acte n'est pas chose commune. Celle du jeune homme de 23 ans qui a abattu sans ciller sept personnes et s'est vanté de mettre la France à genoux existe. Réalisée il y a trois ans, le 15 janvier 2009, elle donne des éléments de réponses passionnants. Du moins sur sa genèse. Sur neuf pages se dessine le portrait d'un jeune de 20 ans «fragile affectivement, «introverti» et «anxieux» mais sans «troubles pathologiques».

Ce document, qui prend aujourd'hui une valeur exceptionnelle, a été rédigé par le psychologue clinicien, Alain Penin, expert agréé par la Cour de cassation, comme l'a révélé La Dépêche du Midi . Ce dernier a rencontré Mohamed Merah lors de sa détention à la prison de Seysses, sur ordonnance du président du tribunal de grande instance. Le rendez-vous a lieu peu après le séjour du jeune homme en hôpital psychiatrique, du 25 décembre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant