Le PSG vient difficilement à bout de Wasquehal

le
0
Le PSG vient difficilement à bout de Wasquehal
Le PSG vient difficilement à bout de Wasquehal

Face à une valeureuse équipe de Wasquehal, l'ogre parisien aura mis du temps avant de débloquer la situation. Bousculé en début de rencontre, le PSG s'en sort finalement d'un petit but, grâce à son attaquant suédois. Serein et solide, Paris passe en 16es.

Entente sportive de Wasquehal 0-1 Paris Saint-Germain

But : Ibrahimovic (61e) pour le PSG

Selon les propres dires de leur entraineur avant le coup d'envoi, les joueurs de Wasquehal voulaient avant tout "rencontrer leurs idoles" lors de ce 32es de finale de Coupe de France. Au sortir du match, force est de constater que les Nordistes auront fait bien plus que prendre des selfies avec les stars du PSG. Après 45 minutes intéressantes, où Sirigu a été titillé plus d'une fois, le club amateur a décemment lâché l'affaire en seconde à la suite du pion inscrit par Ibra. Trop faibles physiquement et pauvres techniquement, les Nordistes sortent néanmoins de la compète la tête haute et l'honneur sauf. A l'usure et sans véritablement forcer son talent, l'armada parisienne verra le prochain tour en ayant évité le pire : un blessé grave.

Sept à la surface, saison 1

Pour cette première rencontre de l'année, Laurent Blanc laisse logiquement reposer la moitié de son 11. Kimpembe, Augustin ou encore Sirigu en profitent pour rechausser les crampons. Si les premières minutes sont globalement parisiennes, les Nordistes parviennent à se créer des opportunités. Une première fois par Akli, mais l'attaquant n'est pas amateur pour rien et rate complètement son face à face avec Sirigu. Sadsaoud chauffe ensuite les gants du portier italien, sans succès. Le PSG domine très clairement et essaie de poser le jeu, mais à l'image d'un Verratti ratant un simple contrôle, quelques imprécisions techniques ne permettent pas aux champions de France de faire une différence nette. Les minutes filent et l'emprise parisienne s'intensifie, toujours sans concrétiser. Quand ce n'est pas Jean-Kevin Augustin qui croque, c'est un torse wasquehalien ou une sortie miraculeuse du gardien, Samson, qui empêche l'ouverture du score. Ça bétonne sec chez les locaux qui n'hésitent pas à défendre à sept dans leur surface, en jouant chaque contre-attaque à fond. En-dessous physiquement, Wasquehal gagne néanmoins bon nombre de duels par l'envie et l'impact imposé. Peu avant la mi-temps, Ibrahimović envoie une chiche qui fuit la lucarne opposée à un coup de vent près. Après 45 minutes à courir après la balle (plus de 80% de possession pour le PSG) et essayer de créer l'exploit, l'arbitre accorde…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant