Le PSG termine le travail

le
0

Dans un match finalement plaisant malgré l'absence d'enjeu pour le PSG, le club de la capitale s'impose face au Shakhtar avec ses coiffeurs et termine la phase de poule sur une bonne note. Et sans forcer.

Paris Saint-Germain 0-0 FC Shakhtar Donetsk

Buts : Lucas (56e), Ibra (75e)

Le PSG est facile. Parfois trop facile. A tel point que l'on peut parfois se lasser de le regarder jouer. Certes, le niveau sur le terrain ne déçoit que rarement, et s'il n'est pas rare de voir un beau geste peupler les prestations des hommes de Laurent Blanc, le PSG n'offre plus de surprises. Au moins dans les résultats. Ainsi, en Ligue 1, les 15 points d'écart ne laissent plus grand suspens. Et ce soir, en Ligue des Champions, le constat se devait d'être le même. Assuré d'être second de son groupe après avoir écrasé deux concurrents, Paris n'avait plus rien à obtenir de ce premier tour européen. Un comble, tant la compétition et ses frissons ont manqué au club pendant de longues années, mais une fatalité lorsque l'on aspire au ghota. Face au Shaktar, le PSG a ainsi parfaitement répondu à son nouveau statut. Tout en décontraction, parfois avec arrogance, mais avec au final, un résultat positif obtenu sans peine. Un classique parisien qui n'attend plus que la seconde phase pour se faire la malle.

Le bal des imprécisions


L'homme à la touillette est toutefois un homme de ressources. Après un lobbying rondement mené en conférence de presse pour convaincre de l'intérêt de cette rencontre, Lolo Blanc rééquilibre les débats en titularisant nombre de coiffeurs. TS, Cavani, Di Maria, Motta, Verratti, tous sont laissés sur le banc ou même en tribunes pour permettre aux habituels remplaçants de briller. Reste que la tâche n'est pas à la portée de tous. Car si Paris n'a aucun mal à mettre le ballon à terre, l'animation offensive se fait plus brouillonne sans les têtes d'affiche. Entre les centres ratés, les combinaisons manquées, et les passes à contre-temps, le PSG cafouille à quelques mètres des buts. Pourtant, l'arrière garde du Shaktar est loin d'être farouche. Rapidement débordée sur les ailes, l'équipe de Lucescu doit en plus s'appuyer sur un gardien à la limite de la compilation Youtube. Action symbole de cette dualité, le brave Kaniboltskiy offre un ballon de but à Zlatan d'une relance…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant