Le PSG n'a pas encore tranché sur le futur centre d'entraînement

le
0
Le PSG n'a pas encore tranché sur le futur centre d'entraînement
Le PSG n'a pas encore tranché sur le futur centre d'entraînement

Le PSG n'a pas tardé à réagir. Suite aux informations du Parisien, parues ce vendredi matin, le club de la Capitale a tenu à apporter un démenti catégorique au sujet de l'endroit de l'implantation de son futur centre d'entraînement, appelé à remplacer l'actuel Camp des Loges. Contrairement au quotidien francilien qui croit savoir que la direction parisienne aurait choisi Saint-Germain-en-Laye, le club du président Nasser Al-Khelaïfi précise « que la décision sur le choix de la future implantation du Centre d'Entrainement et de l'Académie n'est pas arrêtée. »

Cinq villes en compétition

« Plusieurs dossiers sont aujourd'hui à l'étude et le Paris Saint-Germain prendra tout le temps nécessaire pour permettre une analyse détaillée des différentes candidatures et dossiers présentés, poursuit le communiqué officiel du club. A ce jour, aucun dossier ne se détache compte tenu de la complexité de chacun des terrains à l'étude. Dès lors qu'une décision sera prise, les communes seront informées en priorité compte tenu de l'engagement et de la motivation forte des élus sur ces dossiers. » Montesson, Poissy, Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines et Saint-Germain-en Laye se disputent le gâteau.

Une enveloppe de 50 M?

Le club parisien disposerait d'une enveloppe de 50 millions d'euros pour créer ce nouveau centre d'entraînement qui réunira les joueurs professionnels, le centre de formation et les équipes amateurs. Les féminines resteraient elles au camp des Loges. Le Parisien parle d'un complexe de treize terrains de foot, dont un couvert, un centre médical, deux stades avec tribunes et des hébergements. « Nous aimerions aller plus vite sur ce dossier mais nous avons du mal, a expliqué Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du PSG. Cela prend du temps car techniquement, c'est un dossier compliqué. Nous entrons aussi dans une période politique pas facile avec les élections municipales. Nous ne voulons mettre personne en difficulté ni que cela devienne un argument électoral. Donc, il n'y a plus de calendrier. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant