Le PSG frappe très fort à Monaco

le
0
Le PSG frappe très fort à Monaco
Le PSG frappe très fort à Monaco

Après une première période un peu décevante, le PSG a accéléré après la pause et n'a fait qu'une bouchée de l'un de ses concurrents pour le titre, Monaco (0-3), dimanche soir. Les coéquipiers d'Angel Di Maria, auteur d'une passe décisive pour sa première, ont frappé un grand coup ce dimanche soir.

Le debrief

L’ère des matchs nuls entre Monaco et le PSG est désormais révolue. Et de quelle manière ! Les Parisiens ont ajouté ce dimanche une douzième victoire consécutive en L1 à leur collection. Si le quatrième sacre est encore très loin et qu’être en tête du championnat après quatre journées ne signifie pas grand-chose, Paris a confirmé son excellent début de saison. Pourtant, malgré une très forte domination (77% de possession de balle) et quelques petites occasions, les hommes de Laurent Blanc ne sont pas parvenus à trouver la faille face aux jeunes Monégasques.

On pensait alors que, comme lors des saisons précédentes, les Asémistes avaient trouvé la formule pour faire déjouer un Paris encore peu menacé cette fois. Mais, après avoir amené le danger sur le côté droit en première période, c’est de la gauche qu’est venu le salut parisien. A la 57eme minute de jeu, le centre de Blaise Matuidi a été bien repris de la tête par Edinson Cavani, pourtant peu en réussite jusque-là. Cinq minutes plus tard, Angel Di Maria, tout sourire, est entré en jeu pour la première fois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa blessure semble bien guérie.

Auteur d’une superbe ouverture pour son premier ballon, il a ensuite offert à son pote Ezequiel Lavezzi le but du 3-0 en fin de partie (87eme). Car, auparavant, Zlatan Ibrahimovic avait offert un ballon en or à Cavani qui n’a pas manqué l’offrande (73eme). Fatigués en fin de partie après leur rencontre de Ligue des Champions mardi et leur élimination face au FC Valence, les partenaires de Jérémy Toulalan sont devenus spectateurs dès que Paris a accéléré. La trêve permettra en tout cas à ce groupe profondément remodelé de procéder quelques ajustements bien venus. En attendant, Kevin Trapp s’est encore ennuyé dans le but parisien...

Le classement de Ligue 1 | Le classement des buteurs | Les résultats de la journée

Le film du match

6eme minute
Bon centre d’Aurier au second poteau. Ibrahimovic contrôle la balle devant Fabinho et profite d’un appel de Matuidi pour tenter une frappe enroulée du droit. Cela passe de peu à côté du poteau gauche de Subasic.

16eme minute
Magnifique ouverture de Verratti dans la profondeur vers Lucas qui devance les défenseurs monégasques. Le Brésilien contrôle et frappe dans la foulée du droit mais cela n’inquiète pas Subasic. Dommage car il avait peut-être le temps de faire mieux.

18eme minute
Contre mené par El Shaarawy côté gauche qui profite d’un appel croisé d’A.Martial pour éliminer Thiago Silva et se présenter devant Trapp. Mais Matuidi intervient par derrière et gêne la frappe de l’Italien, facilement arrêtée par le gardien allemand. Une intervention risquée qui n’est pas sanctionnée par M.Bastien. Au ralenti, dur de savoir si l’arbitre s’est trompé ou non.

25eme minute
Action menée encore par Aurier. Ibrahimovic récupère la balle dans la surface et passe en force sur la droite avant de servir en retrait parfaitement Maxwell. Ce dernier manque complètement sa frappe. Cavani est à l’affût mais son tir sans contrôle est bien repoussé par Subasic. Sa défense se dégage ensuite très difficilement...

57eme minute (0-1)
Attaque de Paris côté gauche pour une fois. Maxwell propose un appel et libère de l’espace pour Matuidi, servi par Ibrahimovic. Le milieu du PSG envoie un centre tendu au premier poteau repris victorieusement de la tête par Cavani, laissé bien seul par R.Carvalho.

73eme minute (0-2)
Ibrahimovic accélére dans le cœur du milieu monégasque et profite d’un mauvais alignement de la défense monégasque pour lancer Cavani plein axe. El Matador ne manque cette fois pas l’occasion de doubler la mise grâce à une frappe du plat du pied droit impeccable.

83eme minute (0-3)
Di Maria prend la balle côté droit dans le camp parisien et sent le départ de son ami Lavezzi, auteur d’un magnifique appel devant Fabinho et Raggi. L’Argentin récupère la balle à l’entrée de la surface et réussit une belle demi-volée du droit décroisée sur laquelle Subasic ne peut rien.

Les joueurs à la loupe

Monaco
Très attendu pour sa deuxième titularisation en L1, EL SHAARAWY a déçu. Même s’il a créé le seul danger monégasque de la première période, l’Italien est rarement passé face à Aurier et il a même été parfois un peu laxiste dans le replacement défensif. BER.SILVA a lui aussi été très discret mais sa conservation de balle a fait du bien en première période. Cela a notamment permis à son équipe de sortir un peu de l’étau parisien. A.MARTIAL a lui eu très peu de ballons à négocier mais il a su en faire bon usage, surtout en première période. Trop seul pour se procurer une occasion digne de ce nom néanmoins.

LEMAR a lui eu du mal sur ses coups de pied arrêtés mais il a beaucoup tenté et peut se targuer d’avoir réussi à passer en un-contre-un David Luiz en première période. Intéressant pour la suite de la saison. Kondogbia parti, TOULALAN a peut-être trouvé son partenaire idéal à ses côtés en la personne d’AD.TRAORE. Décevant à Toulouse, l’ancien Lillois a réussi quelques belles sorties de balle, même s’il a beaucoup couru derrière tout au long de la partie. Toulalan a, comme d’habitude, été extrêmement précieux défensivement.

Après une entame de match extrêmement difficile face à Aurier, ECHIEJILE s’est un peu repris par la suite mais il n’a clairement pas l’étoffe n°1. FABINHO s’est contenté de défendre à droite et n’a pas su projeter offensivement. Il laisse filer Lavezzi sur le 3-0. RAGGI s’est montré intraitable dans sa surface mais a été parfois en difficulté dans son dos, comme sur le troisième but par exemple. Après une première période impeccable, R.CARVALHO a été pris de vitesse par Cavani sur l’ouverture du score et semble hésitant sur le second... Après une première période où il a eu deux arrêts à effectuer, SUBASIC s’est incliné sur la tête somptueuse de Cavani puis sur un tir bien croisé de l’Uruguayen.

PSG
Le quinzième « tir » de CAVANI face à Monaco a été le bon ! Après quatre tentatives manquées lors d’une première période ratée, « El Matador » n’a pas manqué l’occasion de réussir sa « spéciale » : une tête au premier poteau. Après une première balle de break manquée, l’ancien Napolitain n’a pas raté la seconde pour son doublé. C’est MATUIDI qui lui a offert ce but. Pourtant, malgré une nouvelle grosse débauche d’énergie, l’ancien Stéphanois n’avait pas vraiment impressionné avant sa passe décisive : il avait perdu des ballons inhabituels et était en retard sur certaines interventions. Mais le voilà avec deux buts et deux passes déclives en quatre rencontres ! Mais l’événement de la soirée était bien sûr les premières minutes passées avec le maillot du PSG de DI MARIA. Entré en jeu à la 66eme minute de jeu sur le côté droit de l’attaque parisienne, il a failli délivrer une passe décisive sur son premier ballon mais Cavani n’a pas inquiété Subasic sur sa tête. Mais sa somptueuse deuxième ouverture a parfaitement été convertie par Lavezzi. L’ancien Madrilène est déjà décisif.

AURIER a été lui l’un des meilleurs Parisiens. Excellent dans les duels défensifs, l’Ivoirien a constamment fait la différence sur son couloir droit. Des centres dangereux, d’autres beaucoup moins bien ajustés néanmoins. Sans surprise, VERRATTI a également été très bon. Après avoir touché 85 ballons en première période, dont quelques uns juste devant sa surface, l’Italien a été proche de réussir une passe décisive dont il a le secret. Pas de soucis : l’ancien de Pescara est prêt pour les premières joutes en Ligue des Champions. THIAGO MOTTA a également été dans son registre et l’a très bien fait, avec toujours beaucoup de tranquillité. Alors qu’il a touché 161 ballons, record de la saison, l’ancien Barcelonais était placé en libéro sur certaines phases offensives parisiennes lorsque les latéraux se sont mués en ailiers. A part sur l’accélération d’El Shaarawy, la défense centrale parisienne a été intraitable avec un THIAGO SILVA toujours aussi bon dans l’anticipation et un DAVID LUIZ qui s’est bien appliqué sur ses relances. Pas d’ouverture à venir donc pour Marquinhos sur les deux continuent sur ce rythme...

Pendant ce temps-là, TRAPP a, comme depuis son arrivée ou presque, passé une soirée bien paisible... En revanche, MAXWELL a déjà été plus consistant offensivement. Derrière, il n’a pas eu beaucoup de travail. LUCAS a lui semblé en jambes en début de partie mais il a manqué une belle occasion par la suite et a petit à petit disparu des débats. Il a eu du mal à s’extraire du bon marquage adverse et a été donc remplacé par Di Maria. IBRAHIMOVIC a lui alterné entre milieu défensif et attaquant de pointe sur les nombreuses remontées de balle parisienne. Après s’être procuré la première occasion de la partie, le Suédois, pour son retour à la compétition, a réalisé une prestation très encourageante et a notamment lancé l’action sur l’ouverture du score. Avant de servir dans le bon timing Cavani sur le but du 2-0. Remplacé par LAVEZZI (76eme) qui n’a pas manqué l’offrande de Di Maria en réussissant un superbe geste pour tripler la mise.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Bastien a pris ses responsabilités en laissant le jeu se poursuivre après l’intervention par derrière de Matuidi sur El Shaarawy. La seule décision litigieuse qu’il a dû prendre au cours d’une partie peu heurtée.

Ça s’est passé en coulisses…

- Leonardo Jardim a opté pour un 4-2-3-1 au coup d’envoi avec Ad.Traoré placé aux côtés de Toulalan dans l’entrejeu. Lemar et El Shaarawy ont été préférés sur les côtés à I.Cavaleiro, décevant depuis quelques rencontres. Dirar était lui forfait, tout comme Coentrao, l’une des dernières recrues.

- Côté parisien, Di Maria a commencé la rencontre sur le banc. C’est Cavani et Lucas qui ont débuté la partie. Blessé, Kurzawa était toutefois présent à Louis-II et a fait le voyage avec Olivier Létang, le directeur sportif adjoint parisien. Touché à un mollet, Pastore était lui aussi forfait pour ce choc.

- Après un interminable feuilleton, Thiago Motta, le milieu de terrain récupérateur, prolonge son engagement jusqu’en juin 2017. Verratti pourrait aussi rapidement rempiler.

- Alors que Felipe Macedo de Goias a finalement été recalé à l’issue de la traditionnelle visite médicale, Monaco pourrait ne pas recruter de défenseur central supplémentaire et donc de successeur à Aymen Abdennour (FC Valence).

La feuille de match

L1 (4eme journée) / MONACO - PSG : 0-3

Stade Louis-II (16 224 spectateurs)
Temps chaud – Belle pelouse
Arbitre : M.Bastien (6)

Buts : Cavani (57eme et 73eme) et Lavezzi (83eme) pour le PSG

Avertissement : David Luiz (70eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune

Monaco
Subasic (4) - Fabinho (3), Raggi (4), R.Carvalho (3), Echiejile (3) – Ad.Traoré (5), Toulalan (cap) (6) - Lemar (5) puis I.Cavaleiro (71eme), Ber.Silva (4) puis Pasalic (81eme), El Shaarawy (3) puis Carrillo (65eme) - A.Martial (4)

N'ont pas participé : Nardi (g), Wallace, Al.Touré, T.Bakayoko
Entraîneur : L.Jardim

PSG
Trapp (6) - Aurier (7), David Luiz (7), Thiago Silva (cap) (7), Maxwell (6) - Verratti (7) puis Marquinhos (81eme), Thiago Motta (7), Matuidi (7) - Lucas (4) puis Di Maria (66eme), Cavani (7), Ibrahimovic (7) puis Lavezzi (76eme)

N'ont pas participé : Sirigu (g), Van der Wiel, Stambouli, Rabiot
Entraîneur : L.Blanc

L1, L2, National, CFA, CFA2, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie… Tous les résultats et les classements en un coup d’oeil

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant