Le PSG décolle au classement

le
0
Le PSG décolle au classement
Le PSG décolle au classement

Efficace en quelques minutes, le PSG l'a une nouvelle emporté en Ligue 1, malgré les bonnes intentions lorientaises et les absents. Au classement, l'écart se creuse...

FC Lorient 1-2 PSG

Buts : Moukandjo (82e) pour Lorient / Ongenda (26e), Matuidi (32e) pour le PSG

Plus d'une semaine après les attentats qui ont secoué la capitale, les hommages se bousculent encore. En cette fin d'après-midi au Moustoir, sans doute était-il l'un des plus importants à suivre. Car pour son retour à la compétition après la trêve et surtout, le drame, le PSG se déplaçait en Bretagne pour conjurer le sort et sacraliser le retour du jeu, du spectacle. Alors, après une Marseillaise magnifiquement entonnée, une minute de silence scrupuleusement respectée, c'est une colombe qui s'est envolée dans la grisaille bretonne. Un vrai symbole de paix, et d'espoir. Pourtant, d'espoir, les Lorientais ne se sont pas excessivement nourris lors de cette 14e journée, séchés par un PSG qui, sans son onze type, a su être aussi serein qu'efficace. Preuve que finalement, la vie doit continuer sur les bases qui précédaient l'horreur.

Deux punitions


Pourtant, certaines données se veulent rassurantes avant l'entame de la rencontre. Lorient reste une très belle série à domicile tandis que Paris s'avance sans certains cadres, à l'instar de David Luiz, Verratti Di Maria ou encore Cavani. Résultats, les jeunes Kimpembé et Ongenda débutent, avec l'envie de bien faire et surtout, de prouver à Laurent Blanc que son turn-over pré Ligue des Champions a de l'avenir. Au bout du premier quart d'heure, le constat n'est pourtant pas celui espéré. Pressés très haut, les Parisiens subissent quelque peu, et concèdent les premières occasions du match. Mais ni Moukandjo, incapable de s'emmener le ballon ou d'appuyer sa frappe, ni Guerreiro, trop excentré, n'arrivent à mettre en échec Kévin Trapp. Pire, les quelques avertissements lorientais ont le tort de réveiller les avants du PSG. Intercalé au milieu, Matuidi initie un beau mouvement relayé par Ibra. Le centre de Van der Wiel est parfait, et Ongenda vient placer de la semelle son ballon entre les jambes du malheureux Lecomte. Et la punition numéro 1 en appelle une autre. Sur un nouveau contre, c'est cette fois-ci Ibra qui est décalé et adresse un centre que Matuidi n'a plus qu'à pousser au fond. 2-0, circulez, Paris vient de faire…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant