Le PSG condamné à verser 5,5 M€ à l'Urssaf

le
0
Le PSG condamné à verser 5,5 M€ à l'Urssaf
Le PSG condamné à verser 5,5 M€ à l'Urssaf

Pour des compléments de salaire non déclarés au début des années 2000, le Paris Saint-Germain a été condamné par la cour d'appel de Paris à verser 5,5 M€ de dommages et intérêts à l'Urssaf.

Ce n’est pas encore la période des transferts. Mais le Paris Saint-Germain doit déjà s’acquitter d’un chèque de 5,5 M€. Pour des compléments de salaires non déclarés au début des années 2000 (le Nigérian Okocha, le Portugais Pauleta, le Brésilien Ronaldinho ou encore l’Argentin Heinze sont concernés), le club de la Capitale a été condamné ce mardi par la cour d’appel de Paris à verser des dommages et intérêts à l’Urssaf (Unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales). Les anciens présidents Francis Graille (2003-05) et Laurent Perpère (1998-03) ont été eux respectivement condamnés à des peines de huit et douze mois de prison avec sursis

De son côté, Nike a écopé d’une amende de 150 000 euros. L’équipementier sportif de l’époque devra également s’acquitter solidairement jusqu’à 3,778 millions d’euros des dommages et intérêts infligés à l’actuel leader du championnat de France. Des agents de joueurs sont également concernés par ce jugement qui intervient la veille du choc contre le Real Madrid (3eme journée de la phase de poules de la Ligue des Champions), au Parc des Princes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant