Le PS veut contrer le FN sur les thématiques sociales

le
0
Face à un Front national qui empiète sur ses terres, le parti de la rue de Solferino a décidé de se lancer dans la reconquête de l'électorat populaire pour 2012

Des voix frontistes se reportant sur le Parti socialiste au second tour des cantonales? Rue de Solferino, on n'est guère étonné de ces transferts, a priori contre-nature. D'abord, parce que la localisation géographique de ces reports de voix se situe principalement sur des territoires ouvriers comme le Nord. «Il y a clairement une origine sociologique de ce vote. On se situe sur une population qui figure parmi les grands perdants de la mondialisation», explique François Kalfon, le spécialiste des sondages au PS. «Ces électeurs ont pu être séduits par la thématique sociale qu'essaie de développer le Front national», précise-t-il. D'autant que les catégories populaires ne sont pas forcément la chasse gardée de la gauche. «Il y a toujours eu une base populaire à droite, assure Pascal Cherki, un proche de Benoît Hamon. Cela ne sert à rien d'essayer d'aller la chercher.»

 

Signal d'alarme

 

En fait, les socialistes ne s'inquiètent pas outre mesure pour la suit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant