Le PS va organiser un meeting «contre les extrémismes» le 27 novembre

le
9
Le PS va organiser un meeting «contre les extrémismes» le 27 novembre
Le PS va organiser un meeting «contre les extrémismes» le 27 novembre

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir a annoncé vendredi que le PS organiserait le 27 novembre «un grand meeting de défense de la République contre les extrémismes», en présence des ministres Manuel Valls, Christiane Taubira et Vincent Peillon.

Avec ce meeting, qui aura lieu à la Mutualité avec les partis partenaires de la majorité gouvernementale (EELV, PRG, etc.), «le temps du sursaut républicain est venu», a affirmé le premier secrétaire du PS, selon lequel «il n'y a pas de fatalité à la libération de la parole raciste dans notre pays.» Harlem Désir appelle depuis plusieurs jours à «une révolte des Républicains» après les incidents ayant entaché les cérémonies du 11 novembre et la Une du magazine Minute sur Christian Taubira, qu'il avait qualifiée d'«odieuse et insupportable».

«Je n'accepte pas que l'extrême droite tienne le haut du pavé, il n'y a pas de fatalité à la libération de la parole raciste dans notre pays encouragée par les multiples dérapages de responsables politiques, de l'extrême droite, de Minute, parfois de la droite traditionnelle, a poursuivi l'ex-leader de SOS Racisme. J'appelle tous les citoyens de bonne volonté, tous les républicains, toutes les forces de progrès à faire entendre leurs voix pour défendre les valeurs de la République».

Les attaques contre la garde des Sceaux Christiane Taubira ont suscité cette semaine une riposte antiraciste en ordre dispersé, avec plusieurs appels à des rassemblements plus ou moins concurrents, notamment un mot d'ordre le 8 décembre à Paris pour une «Marche des Républicains», un appel de «citoyens» parmi lesquels figurent des socialistes, ralliés par de jeunes militants UMP et UDI.

Une marche d'associations prévue pour le 30

La Ligue des droits de l'Homme (LDH), le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), SOS Racisme, la CFDT, la FSU, entre autres, appellent à marcher contre le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le vendredi 15 nov 2013 à 20:22

    Le 27, il y a mieux à faire … aller à la semaine des Business Angels : http://www.franceangels.org/fr/semaine-des-ba.html . Il y aura des gens qui créent des biens et des services nouveaux : https://gust.com/fr/startups et ceux qui souhaitent les financer, c'est ici : http://www.franceangels.org/

  • 2445joye le vendredi 15 nov 2013 à 19:47

    Que de bruit et de remue-ménage pour une banalité! Ca pue l'exploitation politique.

  • Ba78 le vendredi 15 nov 2013 à 19:33

    Bravo. Il faut lutter contre cette banalisation inacceptable.

  • M4426670 le vendredi 15 nov 2013 à 19:05

    Un waggon de vote pour le FN......

  • M1625665 le vendredi 15 nov 2013 à 18:06

    Tant qu'il ne font pas une manif contre les délinquants Désir peut y aller

  • ppetitj le vendredi 15 nov 2013 à 18:05

    Il va y avoir du monde dehors avec le nombre de chômeurs qu'ils ont produits....

  • vigouret le vendredi 15 nov 2013 à 18:02

    J'espère que le PS va faire le procès des Républicains qui au 19ème siècle ont soutenu et encouragé la colonisation de l'Afrique noire sous prétexte "de civiliser les sauvages" ! Autrement plus grave que les dérives de personnes idiotes !

  • M4841131 le vendredi 15 nov 2013 à 17:59

    400 000€ de dépenser avec nos impôts pour entendre tobi-rat s'excuser d'avoir dit : "faut mettre tous les blancs à la mer" , trouvez pas que çà fait cher en période de crise !!!

  • j.delan le vendredi 15 nov 2013 à 17:52

    Encore de la diversion, mais qui donc s'interroge sur les causes "de la libération des paroles racistes" ? Les Français ne sont pas aussi sots que ne le pensent les "élites" et vivent au quotidien le racisme ani-français qu'il est inconvenant d'évoquer selon le catéchisme de la "bien-pensance".